Société

Un service juridique gratuit pour les victimes de violence et autres nouvelles

Au Québec, les victimes de violence peuvent consulter gratuitement un avocat. En Allemagne, Angela Merkel souligne le chemin parcouru par les femmes dans l'espace public. Et les Afghanes affichent leurs couleurs. Ça bouge sur la planète femmes.

Avocat

Photo : Unsplash

Justice pour toutes

Les personnes victimes de violence sexuelle et conjugale ont désormais accès à des services juridiques gratuits et confidentiels dans tout le Québec sur la plateforme rebatir.ca. Une équipe de 12 avocats spécialisés y offre des consultations téléphoniques afin de répondre à leurs questions et de les accompagner dans leurs démarches. « Ce projet comble un véritable besoin. Moins d’une semaine après son lancement, 180 dossiers avaient déjà été ouverts », indique MMarie-Claude Richer, directrice de Rebâtir. L’organisme Juripop avait précédemment mené ce projet-pilote pendant deux ans. Le ministre de la Justice lui a confié le nouveau mandat de documenter les obstacles qui entravent le parcours judiciaire des victimes et de proposer des solutions pour l’améliorer. Il bâtira également un réseau d’avocats spécialisés en violence sexuelle et conjugale à la grandeur du Québec.

Source : Gouvernement du Québec

Photos : Instagram

Ne touchez pas à mes vêtements

Pour bien des Afghanes, pas question d’enfiler de nouveau la burqa ! Expatriées ou réfugiées autour du monde, elles le font savoir aux Talibans en s’affichant sur les réseaux sociaux vêtues de robes traditionnelles brillantes et colorées.

Le mot-clic #DoNotTouchMyClothes (Ne touchez pas à mes vêtements) accompagne ces centaines de publications, rappelant qu’en Afghanistan, les droits de la personne, surtout ceux des femmes, régressent depuis la prise du pouvoir par les Talibans en août 2021.

Ceux-ci se sont pourtant engagés à respecter les droits des femmes… Or, depuis leur arrivée à la tête du pays, « celles qui occupaient des postes à responsabilités ont été renvoyées, les journalistes en ondes à la télévision se sont retirées et des femmes qui ont manifesté ou dont la tenue n’était pas jugée convenable ont été battues dans les rues de Kaboul », dit France-Isabelle Langlois, directrice générale d’Amnistie internationale Canada francophone. Le gouvernement taliban a également supprimé le ministère des Affaires féminines, autre message inquiétant quant à ses intentions.

Sources : Twitter et Amnistie Internationale

Angela Merkel

Photo : Getty Images/ Omer Messinger/Stringe

 

« Quelque chose a changé dans notre pays. Il y a 20 ans, je n’aurais même pas remarqué si seuls des hommes avaient participé à une discussion devant public. Aujourd’hui, je considère qu’une telle chose ne serait plus possible. » — Angela Merkel, ex-chancelière qui a dirigé l’Allemagne pendant 16 ans. Elle est devenue un modèle d’ascension politique pour des générations de femmes.

Source : Le Monde

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !