Vie pratique

Comment désinfecter son téléphone

Pour éviter d’attraper la COVID-19, on nettoie religieusement l’objet que l’on touche le plus dans une journée: son cellulaire.

Photo: Robin Worrall / Unsplash

Puisqu’on les trimballe partout, les téléphones intelligents constituent de véritables nids à microbes. Ils peuvent donc nous refiler quelques maladies, dont la COVID-19.

Le redouté virus pourrait survivre plus longtemps que l’on croyait sur certaines surfaces, selon une étude publiée la semaine dernière dans le New England Journal of Medicine. Il a fallu 4 heures pour qu’il ne soit plus détectable sur du cuivre, mais 24 heures sur du carton. «Sur du plastique et de l’acier inoxydable, le virus a été détecté après plus de 72 heures», expliquent les chercheurs américains dans leur article. (Ils n’ont pas fait le test sur un écran de téléphone.)

Heureusement, la quantité de virus viables diminue rapidement. Après 5 à 6 heures, elle avait déjà chuté de moitié sur le plastique et l’acier, ce qui limite d’autant le risque de s’infecter en touchant une surface contaminée.

96 fois par jour

Le problème avec le téléphone, c’est que l’on ne cesse d’y toucher. On le ferait jusqu’à 96 fois par jour, selon un sondage mené auprès de 2 000 Américains en 2019 par Asurion, une compagnie d’assurance d’appareils électroniques. C’est une fois toutes les 10 minutes!

Entretemps, il suffit d’avoir touché une poignée de porte ou un terminal de carte de crédit contaminés pour déposer le virus sur son téléphone. Même si on se lave les mains ensuite, il suffira d’envoyer un texto et de porter la main au visage pour s’infecter.

Le coronavirus se transmet surtout d’un individu à l’autre par l’intermédiaire des gouttelettes qui sont expulsées quand une personne infectée tousse, éternue ou postillonne. Mais il est aussi possible d’attraper la COVID-19 en touchant une surface ou un objet où se trouve le virus puis en portant sa main à sa bouche, à son nez ou à ses yeux, selon le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis.

ABC du nettoyage du téléphone

La meilleure façon de nettoyer notre cellulaire? Le frotter avec une lingette imbibée d’alcool à 70%. C’est d’ailleurs la méthode recommandée par les fabricants, comme Apple. On laisse sécher à l’air libre le temps que l’alcool fasse son oeuvre.

Des lingettes désinfectantes Clorox ou Lysol font aussi l’affaire. Si elles sont trop humides, on retire l’excès de liquide avant de les utiliser, à moins d’avoir un appareil résistant à l’eau.

On ne vaporise jamais de produits désinfectants directement sur le téléphone. Cela risque de l’endommager. L’eau de Javel est à proscrire pour la même raison.

Ce nettoyage devrait être fait chaque fois qu’on rentre de l’extérieur ou que l’on a touché notre téléphone sans s’être lavé les mains avant. C’est aussi une bonne idée de limiter l’utilisation de notre appareil lors de nos sorties en le laissant autant que possible dans une poche ou dans son sac. À appliquer aussi longtemps que durera cette pandémie.