Vie pratique

Emballage cadeau écolo: 4 options

Chaque Noël, c’est pareil. Après le réveillon, les bacs de recyclage et les poubelles débordent de papier. Nos idées pour des emballages cadeaux zéro déchet.

emballage cadeaux

Photo : Stocksy/Laura Stolfi.

Boîtes de céréales vides, vieux journaux, circulaires… Tant de choses peuvent tenir lieu d’emballage cadeau écolo. Même une taie d’oreiller ou un linge à vaisselle, pourquoi pas! « Il faut revoir nos façons de faire. Recycler ne suffit plus », dit Camille Gagné-Raynauld, chargée de projet chez Équiterre. Sans compter que le papier métallisé, les choux et les rubans qu’on utilise habituellement ne se recyclent pas. Voici quatre manières de rendre son Noël aussi vert que son sapin!

Les tissus

La meilleure option d’un point de vue environnemental: le furoshiki. Cette technique japonaise traditionnelle consiste à plier, puis à nouer un carré de tissu pour emballer un présent. « On dépose le cadeau perpendiculairement sur le carré de tissu, on noue une première fois deux des extrémités du tissu, puis on noue les deux autres, comme un baluchon. Les tissus ne génèrent aucun déchet et peuvent toujours resservir », explique Christiane Charlebois, qui organise des conférences sur les emballages cadeaux écolos. De nombreux tutoriels circulent sur Internet pour qui veut apprendre comment emballer à la japonaise. Quels tissus peuvent servir d’emballage? Un linge à vaisselle, une taie d’oreiller, une serviette ou un foulard.

Les boîtes

En métal ou en carton, les boîtes peuvent être réutilisées à de nombreuses reprises, ce qui en fait une option durable. Christiane Charlebois propose de les personnaliser avec des photos, des cartes postales ou des éléments trouvés dans la nature (pommes de pin, brindilles, etc.) et de camoufler les logos indésirables à l’aide de peinture ou d’un dessin. Pour fermer une boîte sans l’abîmer avec du ruban adhésif, on peut avoir recours à du raphia, à de l’organza ou à des rubans de tissu.

Les contenants divers

Un joli contenant peut devenir un deuxième cadeau, quitte à ce qu’on ajuste son budget en conséquence, comme le suggère la designer Gabriela Sube Avalos. « Un panier d’osier, un coffret en bois ou un pot Mason trouveront une autre vocation après Noël. » En décembre, les boutiques écologiques vendent des produits durables comme des sacs de tissu et des tissus enduits de cire d’abeille.

Les emballages traditionnels

Pour réduire le gaspillage, on résiste à l’envie d’acheter du nouveau matériel et on se sert de ses réserves. On privilégie les sacs cadeaux solides qui jouiront de plusieurs vies, les ornements bricolés, ou bien les papiers kraft naturels, le papier journal (si on en a encore!), les vieilles cartes routières et les papiers recyclés. « Si l’on évite d’abuser du ruban adhésif, les papiers pourront facilement être récupérés pour emballer des présents plus petits », indique Christiane Charlebois. Enfin, si on doit acheter du papier neuf, on lit les étiquettes pour s’assurer qu’il est recyclé et issu de forêts gérées de façon durable (symboles FSC ou PEFC).