Culture

En écoute : le premier album de Blood and Glass

Pop baroque et monde onirique.

bloodandglass-intro

Leur monde est rêveur, sombre, voire inquiétant. Mais pas que ça. Il y a aussi de la lumière, des percées lumineuses créées tant par la voix de la chanteuse que par les instrumentations variées qui intègrent autant piano, claviers, percussions subtiles, des distorsions de la voix ou encore de la scie à bois. Le son est riche, enchanteur et nous fera penser tantôt à du Björk, tantôt à du Kate Bush ou encore du Grimes. Ou Nikki and the Dove. (On vous suggère de les découvrir, si vous ne connaissez pas.) De qui on parle? De Blood and Glass.

Qui sont-ils? Ils viennent de Montréal et c’est d’abord une histoire d’amour entre Lisa Moore (qui a travaillé avec Ariane Moffatt et fait partie de Creature) et Morgan Moore (Forêt), deux musiciens passionnés qui gravitent autour de gens comme Patrick Watson et la formation Thus: Owls, entre autres. En 2013, ils lancent ce projet et, rapidement, l’engouement est là. Depuis, ils se promènent de spectacle en spectacle et ils feront paraître leur tout premier album le 18 octobre prochain à la Sala Rossa dans le cadre du Festival Phénoména (qu’on vous suggèrement fortement aussi!). C’est carnavalesque, baroque et fascinant.

En attendant la sortie de Museum With No Walls, vous pouvez l’écouter juste ici:

DÉPOSÉ SOUS: