Culture

La mariée de corail, le sublime roman de Roxanne Bouchard

Après Nous étions le sel de la mer, Roxanne Bouchard y va d’une deuxième enquête poétique de son enquêteur Joaquin Moralès. Et c’est passionnant!

Page Couverture La Mariée de Corail

L’histoire

Dans la baie de Gaspé, une jeune capitaine disparaît à bord de son homardier. N’est-ce pas ce qui, fatalement, arrive aux femmes farouches qui s’obstinent à exercer un métier d’homme…
Suicide ? Meurtre ? C’est ce que tentera d’élucider l’inspecteur Moralès, chargé de l’enquête.

Les personnages

Joaquin Moralès, 52 ans. A quitté son Mexique natal pour suivre une Québécoise qu’il a épousée. Trente ans plus tard, leur mariage bat de l’aile. Détective en poste à Bonaventure où il vit depuis peu. Mandaté à Gaspé pour diriger l’enquête à la suite de la disparition de la jeune Angel Roberts, 32 ans, fille d’un ancien pêcheur de morue et épouse de Clément Cyr, dont le père est mort en mer. Les familles Roberts et Cyr, soudées par de « vieilles chicanes » qui remontent à des générations et se sont cristallisées. Sébastien Moralès, fils aîné de l’enquêteur, en pleine débâcle amoureuse. Simone Lord, agente des Pêches, qui doit collaborer avec l’inspecteur, ce qui n’ira pas de soi au départ. Corine, propriétaire de l’auberge. Kimo, prof de yoga. Cyrille, vieux marin en fin de course qui porte en lui tous les mystères de la mer.

On aime

La plume de Roxanne Bouchard. Vive, sensuelle et sensible, joyeuse et grave. Avec comme toile de fond le quotidien d’une communauté de pêcheurs, l’heure de vérité entre un père et un fils qui se retrouvent peut-être pour la première fois. Ode à la splendeur de la côte gaspésienne, à la détermination de ses femmes qui, trop souvent, affrontent un vent de face. Et clin d’œil aux père et fils Moralès, de formidables cuisiniers.

Roxanne Bouchard

Photo: Mathieu Rivard

L’autrice

Née en 1972 à Saint-Jérôme. Études à l’Université de Montréal (baccalauréat en littérature française) et à l’UQÀM (maîtrise en arts et lettres.). Depuis 1994, enseigne la littérature au cégep de Joliette. En 2005, son premier roman, Whisky et Paraboles (VLB), remporte le prix Robert-Cliche et, en 2007, le Grand Prix de la relève littéraire Archambault.

Pendant cinq ans, elle entretient une correspondance avec un soldat en mission en Afghanistan, le caporal Patrick Kègle. Leur échange de lettres est publié en 2013 sous le titre En terrain miné – correspondance en temps de guerre (VLB).

En 2006, Roxanne Bouchard a un coup de foudre pour la mer et les pêcheurs. Et c’est en Gaspésie qu’elle apprend à lever les cages à homards, à admirer les levers de soleil et les reflets de la lune sur l’onde, passion qu’elle traduira dans un premier roman poétique, Nous étions le sel de la mer (VLB, 2014), finaliste du prix France/Québec en 2015. On retrouve dans La mariée de corail le même émerveillement face à la majesté de ce coin de Gaspésie et l’admiration pour les hommes – et les femmes – qui choisissent de vivre de la pêche et de perpétuer le métier.

Elle est aussi l’autrice de la pièce J’taime encore – monologue amoureux (VLB, 2016).

La mariée de corail, Roxanne Bouchard, Éditions Libre Expression, 388 pages