Culture

Les cibles, de Chrystine Brouillet: est-ce ainsi que les hommes vivent?

On retrouve l’enquêtrice Maud Graham, personnage fétiche de Chrystine Brouillet, dans le 19e tome de cette série. Redoutablement efficace.

Photo: iStock/Michael Cristalli

L’HISTOIRE Comment développe-t-on une hargne maladive à l’endroit de gens différents de soi ? Pourquoi un homme se met-il à détester son frère simplement parce qu’il est gai ? Sans se douter qu’il transmet ce sentiment mortifère à son jeune fils qui, lui, s’en prendra aux « importés ». Parfois, une malveillance sourde empoisonne les êtres jusqu’à les pousser au meurtre…

LES PERSONNAGES Maud Graham, policière toujours en poste à Québec. Églantine, sa chatte siamoise, aussi gourmande que sa maîtresse. Alain, sonamoureux, pathologiste à Montréal. Maxime, son fils adoptif, qui suit ses traces et entreprend une carrière dans la police. Grégoire, son protégé devenu chef dans un restaurant huppé. Sa petite équipe de fidèles collaborateurs. Gilbert Baril, loser sociopathe s’enfonçant dans ses délires, et son frère Marc-Antoine à qui tout réussit. Jérôme Tardieu, chirurgien «mondain, suffisant», qui accepte mal que son épouse le quitte pour une femme, la troublante Angela. Franck, fils unique de Gilbert, qui a hérité de ses tares.

ON LE LIT D’UNE TRAITE Parce que Chrystine Brouillet maîtrise l’art de doser les ingrédients pour faire monter le suspense. Alors que l’autrice nous dévoile les motivations des uns et des autres, leur comportement, leurs meurtres horribles, Graham et ses collègues doivent procéder par essais et erreurs. Cette fois, ils mettront sept ans pour enfin résoudre l’enquête. Afin de diminuer la tension, et parfois le découragement, la policière, gastronome renommée, aime inviter ses amis à déguster des plats raffinés arrosés de grands crus et de thés rares.

 

Photo: Maxyme G. Delisle

L’AUTRICE

Chrystine Brouillet

Naissance en 1958 à Loretteville. Après l’obtention d’un bac en littérature à l’Université Laval, elle travaille comme serveuse au Temporel, à Québec, resto mythique, avant de s’installer à Paris, où elle vivra 13 ans. En 1982, elle soumet son manuscrit de Chère voisine au prix Robert-Cliche, qu’elle remporte. Elle a 24 ans, la vie devant elle, et celle-ci sera consacrée à l’écriture. L’une des autrices les plus lues au Québec, elle touche à tous les genres: historique, jeunesse et, surtout, policier.

À Montréal, où elle vit désormais, Chrystine partage son temps entre l’écriture, la gastronomie et ses chats. Se définissant comme «psychorigide», elle est pourtant une femme lumineuse, qui s’indigne face aux tragédies au quotidien. En ces temps de pandémie, le climat ambiant l’inspiret-elle? «Je prends des notes, je consigne les petits détails et on verra comment la vie va évoluer…» Chaque matin, elle sort marcher, «à 8h, il n’y a pas grand monde», regarde «modérément» les infos et attend «de connaître la fin du film».

Les cibles, Druide, 376 pages, en librairie le 29 juillet.