Culture

Hors-la-loi, d'Anna North : le féminisme version western

L’écrivaine féministe Anna North déploie l’action de sa dystopie en 1894, époque où la loi du plus fort règne au détriment des plus élémentaires droits des femmes. C’en est presque effrayant.

Photo : Getty Images

Après une épidémie virulente qui décime la moitié de la population des États-Unis, les femmes sont sommées de faire des bébés en masse, obéissant ainsi au « Petit Jésus » en peuplant « le monde à Son image ». Malheur à celles qui n’enfantent pas. Elles seront pendues ou emprisonnées à vie.

Mariée à 17 ans, Ada ne réussit pas à être enceinte malgré son désir d’enfant. Répudiée par son mari, elle est contrainte de fuir la petite ville où elle s’initiait au métier de sage-femme, car autour d’elle, on commence à la soupçonner de sorcellerie et à lui attribuer tous les maux qui s’abattent sur la région.

Ada refuse ces lois absurdes qui la condamnent et se jure de comprendre un jour les causes de l’infertilité.

Le shérif à ses trousses, elle se réfugie dans un couvent où la mère supérieure lui conseille de rejoindre « la bande de Hole-in-the-Wall ». Là, elle découvre un groupe réuni autour d’un « bel individu à la peau mate, coiffé d’un haut-de-forme et portant une queue-de-pie ». C’est le célèbre chef de bande : « Ni il ni elle. Kid c’est Kid. » Adoubée, elle entreprend sa carrière de hors-la-loi et découvre la solidarité entre rescapés d’une société raciste, moralisatrice, cruelle…

On s’attache à Ada, jeune femme révoltée devenue criminelle à son corps défendant. Et on applaudit à son audace, à ses méfaits qui la propulsent vers son but ultime : soigner les femmes infertiles comme elle et apaiser leur douleur.

À lire, donc, cette fable campée dans le passé – et malgré tout contemporaine – dans laquelle on aspire à des lendemains où aucune femme ne serait plus soumise à des diktats rétrogrades.

Anna Horth

Photo : Seth Pomerantz

L’autrice

Anna North
Naissance en Virginie en 1983. Études à Stanford et en Iowa. Journaliste à Vox , média américain d’information et d’opinion, où elle couvre les questions liées au genre. Elle vit à Brooklyn avec son mari et leur petit garçon. Vie et mort de Sophie Stark (Autrement, 2015), son deuxième roman, a été finaliste au Prix Femina.

Livre Hors-la-loiAvant d’y planter le décor de Hors-la-loi, elle a visité le légendaire Hole-in-the-Wall, dans les montagnes du Wyoming, qui a abrité les Jesse James ou encore Butch Cassidy and the Sundance Kid. Elle en a fait un lieu approprié pour les protagonistes de cette utopie souhaitant l’avènement de la « Terre promise » où vivraient harmonieusement des personnes de tous les genres confondus.

Hors-la-loi, d’Anna North, Traduit par Jean Esch, XYZ, 382 pages, en librairie le 23 novembre.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !