Livres: les 12 romans de la saison

On se régale toujours de parutions littéraires bouleversantes et passionnantes. Voici 12 titres qui ont retenu notre attention.

 

En partenariat avec

Photo: iStock/filadendron

Ils n’ont pas leur pareil pour nous sortir de notre quotidien et nous propulser au cœur d’histoires et d’aventures que, souvent, on ne vivrait pas autrement. Ces 12 romans de la rentrée automnale, sélectionnés avec soin par notre journaliste culturelle, promettent péripéties, dépaysement, romantisme… On fait son choix parmi les écrits que nous offrent ces autrices et auteurs de grand talent, on plonge le nez dans leurs livres et on se laisse emporter. Bonne lecture!

Livre

L’apparition du chevreuil, d’Élise Turcotte

Au XXIesiècle, entre deux révoltes féministes, une écrivaine se réfugie dans un chalet à la suite de menaces reçues sur les réseaux sociaux. Or, la forêt, dans son refus d’immobilité, est pleine d’incertitudes. Une œuvre haletante et lucide de l’écrivaine et poétesse québécoise sur la fuite et la résilience.
Alto, 160 pages

Livre

Berta Isla, de Javier Marías

Dans cette réécriture du mythe d’Ulysse et Pénélope, l’Espagnole Berta Isla attend son mari, agent disparu au cours de la guerre des Malouines. Entre ignorance et espoir, elle mène un combat quotidien pour sauvegarder la mémoire de cet homme qu’elle n’a pas eu le temps de bien connaître, mais qu’elle aime.
Gallimard, 600 pages

Livre

Anna et l’enfant-vieillard, de Francine Ruel

Après plusieurs années de silence, la comédienne et autrice Francine Ruel lève le voile sur la descente aux enfers de son fils, qui vit désormais dans la rue. Elle raconte les vaines tentatives pour interrompre sa chute, la peur de le voir s’effacer jusqu’à devenir méconnaissable et l’insoutenable parcours qui mène au deuil d’un enfant vivant.
Libre Expression, 200 pages

Livre

Manam, de Rima Elkouri

Dans son premier roman, la chroniqueuse de La Presse+ Rima Elkouri relate le périple de Léa, une institutrice qui entreprend sur les routes du sud de la Turquie la reconstruction de son histoire familiale. À travers des rencontres teintées d’espoir et de courage, elle revit le récit tragique du génocide arménien.
Boréal, 224 pages

Livre

Le deuxième mari, de Larry Tremblay

Sur une île tropicale fictive, le jeune Samuel est donné en mariage à une femme d’âge mûr, de qui il doit satisfaire tous les désirs. Dans cette fable romanesque audacieuse et déstabilisante, Larry Tremblay inverse les rôles pour mieux ébranler notre compréhension de la domination des sexes.
Alto, 144 pages

L’ami, de Sigrid Nunez

Véritable phénomène littéraire aux États-Unis, L’ami brosse le portrait d’une femme affligée par le décès de son meilleur ami et mentor. Elle hérite du chien du défunt, Apollon, un grand danois vieillissant de la taille d’un poney. Ensemble, ils iront de surprise en surprise sur le grand chemin du deuil.
Stock, 272 pages

Les offrandes, de Louis Carmain

Maude n’a que 18 ans lorsqu’elle quitte sa Côte-Nord natale pour le Mexique, où elle mène une investigation sur la disparition d’animaux domestiques. Mais lorsque deux jeunes femmes de ménage sont retrouvées pendues, Maude se lance dans une enquête passionnante au cœur de ce que le Mexique a de plus sombre.
VLB éditeur, 480 pages 

Livre

Habiller le cœur, de Michèle Plomer

Monique, 70 ans, décide de tout plaquer pour accepter un emploi de travailleuse sociale dans l’Arctique. Elle entame un dialogue teinté d’humour et de tendresse avec sa fille restée derrière, duquel émerge une réflexion bienveillante sur la maternité, les regrets et le vieillissement.
Marchand de feuilles, 368 pages

Fille de fer, d’Isabelle Grégoire

Marie, rare femme conductrice de train minier, est victime d’un accident un soir de tempête dans les contrées solitaires du Nord québécois. Elle est recueillie par un mystérieux ermite, qui l’envoûte dès les premiers instants. Une histoire d’amour périlleuse et palpitante aux accents féministes et environnementalistes.
Québec Amérique, 240 pages

Croc fendu, de Tanya Tagaq

Entrelaçant observations dévastatrices, fragments poétiques et mythologie arctique, la chanteuse de gorge inuite Tanya Tagaq illustre avec fracas l’importance de l’environnement et du mode de vie ancestral inuit dans la guérison d’un peuple encore marqué par les violences du colonialisme.
Alto, 208 pages

Blanc Résine, d’Audrée Wilhelmy

Dans un couvent aux confins de la forêt boréale, 24 sœurs élèvent une fillette qui ne fera bientôt plus qu’une avec la nature. À quelques pas, un mineur de la Kohle Co se tue au travail pour donner la chance à son fils albinos de devenir médecin. Blanc Résine raconte la rencontre et le destin de ces deux enfants que tout oppose et de la lignée qu’ils mettront au monde.
Leméac, 352 pages

Livre

Shuni, de Naomi Fontaine

Dans ce troisième roman, Naomi Fontaine écrit à Julie, une Québécoise venue dans sa communauté pour apporter son aide aux Innus. À travers l’histoire de son peuple, ses traditions, ses blessures et ses idéaux, elle lui parle du combat quotidien d’être soi.
Mémoire d’encrier, 160 pages

À lire aussi: 25 livres que toute féministe devrait avoir dans sa bibliothèque

Plonger dans un bon roman, un verre de vin Woodbridge par Robert Mondavi à la main, en compagnie des auteures Anne Boyer et Dominique Drouin

Vous faites partie d’un club de lecture? Vous pourriez recevoir la visite d’Anne Boyer et de Dominique Drouin, coauteures des romans Yamaska et de la série télé du même nom. Vous pourriez aussi gagner plusieurs exemplaires des nouveaux romans de la série ainsi qu’une carte-cadeau d’une valeur de 1 000 dollars de vin Woodbridge par Robert Mondavi à savourer pendant toute une année avec les membres de votre club!

Accord vin-bouquin
Lecture et vin Woodbridge par Robert Mondavi se marient parfaitement pour transformer une simple discussion autour d’un livre en une activité sociale agréable et stimulante. Pour ajouter à l’expérience, pourquoi ne pas conjuguer le tout avec une visite des coauteures Anne Boyer et Dominique Drouin, lors d’une séance de votre club de lecture?

Une formule gagnante
Le club idéal? La formule doit être toute simple, estime Anne Boyer. Un livre, un bon verre de vin, quelques noix, et voilà! Pour l’auteure, ce concours est une superbe occasion d’aller à la rencontre de passionnés de lecture comme elle, tout en partageant une bonne bouteille dans une atmosphère conviviale et détendue.

Pour en savoir plus et vous inscrire au concours, visitez lien vers le microsite : meilleurclubdelecture.ca

Impossible d'ajouter des commentaires.