Voyages et escapades

Texas: New Braunfels, hors du temps

En visite au Texas? On ajoute New Braunfels sur son itinéraire. Petite visite en mots et en images.

En chemin vers San Antonio, je me suis arrêtée dans cette charmante petite ville fondée en 1845 par un prince et militaire allemand, à l’époque où le Texas offrait des terres aux immigrants européens. Dans le quartier historique de Gruene, j’ai visité l’une des plus anciennes salles de danse et de concert encore en activité dans l’État : Gruene Hall, érigée en 1878. Little Richard, B.B. King, Garth Brooks, Willie Nelson et Lisa Marie Presley s’y sont déjà produits.

À LIRE: San Antonio, entre patrimoine et branchitude

Après une visite au magasin général, d’où je suis repartie avec une gelée au jalapenos et un carré de fudge aux pacanes (#miam), je me suis installée au Phoenix Saloon, autre lieu chargé d’histoire. C’est ici qu’aurait été inventé le premier mélange de poudre de chili, commercialisé en 1894. On y sert d’ailleurs un chili si piquant (The Killer, à base de piment Bhut Jolokia) qu’il faut signer une décharge avant de le manger! Mais c’est surtout le premier saloon à avoir accueilli les femmes. J’y ai goûté une excellente bière à la figue de Barbarie.

Où manger à New Braunfels?

Sans contredit au superbe Gristmill, construit dans la chaufferie d’un ancien moulin à eau, situé sur la Guadalupe River. J’ai pu y constater que tout est vraiment plus gros au Texas, incluant les oignons français! Une des spécialités locales? Le « chicken fried steak », une poitrine de poulet aplatie et frite, servie avec une sauce à la crème. #bonjourcalories

À LIRE: Houston l’éclatée