Voyages et escapades

La Catalogne gourmande

Quelques délicieuses adresses.

Quelques délicieuses adresses.

Tickets et 41º Experience
De la famille Adrià, le Tickets est un lieu de diffusion pour les grands classiques de la cuisine moléculaire créés au elBulli : olives en sphère, faux sandwich au jambon inversé, pistaches réinventées… On s’en tire pour une centaine de dollars par personne, peut-être un peu plus selon les vins choisis. Au 41º Experience, qui est adjacent, on sert des repas de 41 plats assortis à la musique d’ambiance, rien de moins!

Tickets et 41º Experience
Avinguda del Paral·lel, 164
08015 Barcelone
ticketsbar.es

El Celler De Can Roca
Installé à Gérone, à une heure de train ou de voiture de Barcelone, voilà le numéro deux sur la liste San Pellegrino des 50 meilleurs restaurants du monde. C’est aussi un trois étoiles Michelin. Une option à considérer sérieusement si vous voulez vous offrir une bouffe dont vous vous souviendrez toute votre vie ! À 155 euros (environ 230 $) pour le menu dégustation de 9 services, ce n’est pas donné. Mais les plats que l’on sert dans cet élégant lieu tout vitré, intégré à une demeure ancienne, valent largement la dépense. Plusieurs des idées originales des frères Roca – Joan le chef, Josep le sommelier et Jordi le pâtissier – ont été reprises un peu partout, notamment les desserts inspirés de parfums. Un petit filet de Chanel no 5 avec ça?

El Celler de Can Roca
Can Sunyer 48
17007 Gérone
972 222 157
cellercanroca.com

Dos Cielos
Installé au sommet d’un hôtel gratte-ciel offrant une vue spectaculaire, dans un secteur un peu à l’écart du centre historique, le Dos Cielos fait très « à la mode » avec sa déco contemporaine dernier cri. Mais le restaurant des frères Javier et Sergio Torres, jumeaux qui accueillent les clients à l’entrée, est sérieux et la cuisine n’y a rien de m’as-tu-vu. On y mange des plats précis, créatifs, très joliment présentés, toujours savoureux. On n’oubliera pas de sitôt un risotto à l’encre de seiche et aux espardenyas, cette spécialité catalane consistant en un muscle de concombre de mer pêché sur les côtes. Attention : addition salée, même à l’heure du lunch.

Pere IV, 272-286
08005 Barcelone
93 367 20 70
doscielos.com

Tapaç24
On ne peut pas réserver et il faut souvent attendre avant d’avoir une place au TapaÇ24, un des restaurants du chef Carles Abellàn – un autre ancien d’elBulli –, situé tout près du Passei de Gràcia, la rue très élégante de Barcelone où se trouvent plusieurs immeubles connus de l’illustre architecte Antonio Gaudì. Mais l’attente fait partie de toute visite dans un bon bar à tapas. (En fait, il faut s’inquiéter s’il n’y a pas de file !) Le menu est écrit sur un tableau noir. On choisit le nombre de petits plats que l’on veut : anchois, tomates grillées, pain à la tomate écrasée à la catalane – un must ! –, beignets, mousse au chocolat et à l’huile d’olive. Le menu s’adapte aux saisons. Un nouveau classique.

Diputaciò 269
08007 Barcelone
93 488 09 77
tapac24.com

Compartir
Ouvert le printemps dernier à Cadaqués, non loin de la frontière française, ce restaurant permet de découvrir pour un prix relativement raisonnable – entre 30 et 40 euros pour le repas – la cuisine de ceux qui ont fait elBulli. Le restaurant est en effet piloté par trois des anciens cuisiniers de la maison légendaire, dont Oriol Castro, bras droit de Ferran Adrià. En espagnol, compartir veut dire partager, ce qui résume l’esprit du service. Et croyez-le ou non, ici (contrairement à ce que c’était chez elBulli) il est possible d’avoir une réservation!

Riera Sant Vincenç s/n
Cadaqués
Espagne
Réservations + 34 972 25 84 82
compartircadaques.com/restaurant/

Cal Pep
Un bar à tapas on ne peut plus typique. Probablement le plus célèbre de Barcelone, dans le quartier Born. Là aussi, il faut souvent attendre avant de pouvoir s’asseoir à l’étroit bar. Pour commander, on regarde ce que les autres mangent, ce que les cuisiniers préparent. On énonce ce qu’on veut en castillan ou en montrant du doigt les plats de ses voisins : tartare, minipoivrons poêlés, crevettes à la plancha, calmars… selon la saison. On rincera le tout avec une cerveza (bière). Et on demandera de la fleur de sel pour assaisonner les plats. Ils la cachent sous le comptoir.

Plaça de les Olles 8
08003 Barcelone
93 310 7961
calpep.com

Espai Sucre
Un des restaurants très particuliers de Barcelone : on peut y manger des repas entiers composés uniquement de desserts. Il y a un menu avec quelques plats salés, mais, au départ, le chef Jordi Butròn est un pâtissier qui aime l’idée de nourrir son monde uniquement de mousses, gâteaux, glaces… Qu’on se rassure, ses desserts, très créatifs, sont souvent peu sucrés et à base d’ingrédients excentriques habituellement réservés au salé. Exemples : un gâteau au fromage de chèvre frais, avec poivron rouge, gingembre et framboise. Un sorbet pomme et vinaigre. À essayer pour découvrir les nouvelles frontières des desserts, loin des sentiers battus.

Carrer Princesa 53
08003 Barcelone
93 268 16 30
espaisucre.com

Rocambolesc
Si manger un grand repas dégustation au Celler de Can Roca à Gérone n’est pas une option réaliste, voici un deuxième scénario qui l’est peut-être : on peut maintenant goûter au talent culinaire du chef de dessert Jordi Roca en allant chez Rocambolesc, un glacier qui n’a rien de traditionnel où on reprend les recettes (très) originales créées pour le Celler et où on trouve aussi bonbons et autres gâteries sucrées. Une petite glace au lait de brebis ou à la goyave caramélisée avec ça?

50 rue Santa Clara
Gérone
Espagne
+ 34 972 416 667
rocambolesc.com

La Boqueria
N’écoutez pas ceux qui vous diront que c’est trop touristique. La Boqueria, le marché de Barcelone qui donne sur les Ramblas, demeure un endroit formidable pour les gourmands. Il faut toutefois éviter les parties avant et centrale, remplies de revendeurs de fruits importés. On préfère les petits étalages du fond ou des côtés, ceux qui vendent des fruits et des légumes espagnols, du jambon, des poissons et des fruits de mer. Si on y va très tôt – ça ouvre à 8 h –, on arrête petit-déjeuner chez Pinotxo, autrement envahi par… les touristes.

Rambla 91
08001 Barcelone
93 318 25 84
www.boqueria.info

Oriol Balaguer
Autre ancien d’elBulli, Oriol Balaguer est pâtissier et chocolatier. Il possède plusieurs établissements, dont un dans un joli secteur résidentiel du district Eixample, à l’écart des zones touristiques, mais magnifiquement accessible en vélo par la piste cyclable de l’avenue Diagonal. On ne mange pas sur place, on achète des petites choses à grignoter plus tard – croissants, biscuits, chocolats – ou de magnifiques et délicieuses sucreries à rapporter en cadeau à la maison. Un petit peu de Catalogne gourmande emballée en jolis paquets. On aime.

Plaça Sant Gregori Taumaturg, 2
08021 Barcelone
932 011 846
Oriolbalaguer.com


Conseils

Avant de partir
– La Catalogne, et surtout Barcelone, est une destination très courue des gourmets. Pour la plupart des restaurants étoilés, il faut donc réserver très à l’avance. Pour Tickets ou 41º Experience, les restaurants des frères Albert et Ferran Adrià, grandes vedettes, prévoir au moins trois mois.
– Lorsqu’on réserve, ne pas oublier que le repas du midi, qui a lieu plutôt vers 14 h ou 15 h en Espagne, est souvent pour les Espagnols aussi important que celui du soir. Ne pas hésiter, donc, à réserver durant la journée s’il n’y a pas de place le soir. Le souper, lui, se prend généralement à partir de 22 h.

Sur place

  • Ne pas avoir peur d’attendre un peu dans certains troquets sans réservation  pour avoir une place. Ça fait partie de la tradition des bars à tapas…
  • Parler espagnol constitue un atout certain quand vient le temps de commander. Souvent, ça aide à être mieux servi.
  • À noter : en Catalogne, on ne parle pas que la langue « espagnole », on fait la distinction entre le castellano, soit l’espagnol parlé à Madrid – celui qu’on connaît le plus – et le catalan, langue de la Catalogne, qui ressemble parfois un peu au français (on dit « merci », par exemple).

 

Découvrez notre article sur la terre d’Israël, cette destination voyage méconnue.

Pour tout savoir en primeur

Inscrivez-vous aux infolettres de Châtelaine
  • En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.