Blogue de la rédac

Quoi de neuf dans le frigo?

Trois nouveautés bonnes et pas chères. Plus : une nouvelle adresse.

photo fromages WG_ROTINI_CAN_3D copie

Dans les rédactions des magazines féminins, on reçoit régulièrement des produits de toutes sortes. Des trucs culinaires dans mon cas. Oui, j’avoue, on a de la chance! On peut essayer des nouveautés, puis vous en parler. Voici donc ma sélection des dernières semaines. Mes critères sont simples. Ces produits sont bons, évidemment. Ils sont accessibles pratiquement partout au Québec, dans les supermarchés. Et ils ne coûtent pas la peau des fesses. Voici donc.

1. Le Pesto aux poivrons rôtis de la maison Legrand. Depuis des années, je garde toujours un sachet de pesto Legrand dans mon frigo. Mon préféré était jusqu’à ce jour celui aux tomates séchées. Parfait pour dépanner sur des pâtes ou des légumes. J’ai désormais un penchant pour le petit dernier. Il est moins riche que la version tomates séchées, car il ne contient pas de fromage. Plus huileux aussi. Excellent pour oumfer les pâtes, les poissons, les légumes. Je l’ai aussi essayé sur du riz. Mélangé à du yogourt ou à de la mayo, ça doit faire une trempette pas mal du tout! Environ 7 $.

2. Les Pâtes à grains entiers de Barilla. J’aime les pâtes. Même celles de grains entiers − sacrilège pour certains, je sais. Et j’aime bien les pâtes Barilla. J’avais donc déjà un préjugé favorable quand j’ai reçu celles-ci. Elles sont à 51 % de blé entier. Spaghetti, spaghettini, rotini ou penne. Que vous dire, sinon que je n’ai pas été déçue et que je les ai adoptées. Elles sont goûteuses, et plus santé! Environ 1,80 $ la boîte.

3. Les Fromages fins Crème Signature d’Agropur. Là, j’avoue que j’étais un peu sur mes gardes. J’a-do-re les fromages, les vrais de vrais. Et il y en a tellement de remarquables fabriqués chez nous. Alors des fromages tartinables en petits pots, hum… Hé bien, j’ai été agréablement surprise! J’ai essayé le Champfleury − il y a aussi l’Oka et le Brie l’Extra. Des fromages qui existent déjà et dont on propose désormais une version «crème». Sur les rôties du matin, c’est savoureux. Sur des biscottes, aussi. Avec oignons caramélisés, poivrons rôtis ou noisettes grillées… Un autre bon produit-dépanneur. 4 $ ou 5 $ selon la saveur.

Un mot enfin sur la nouvelle épicerie Fou d’ici, située sur Maisonneuve Ouest (entre le métro Place-des-Arts et la SAQ). Gros coup de coeur! C’est une véritable épicerie, assez vaste, avec plein de produits d’ici : crèmes glacées du Bilboquet, saucissons de Grelots et Bâtons, cerf de Boileau, poissons fumés Atkins… On y trouve les produits de la sublime boulangerie L’Amour du pain (Yé! plus besoin d’aller à Boucherville pour en profiter!), les gâteaux de la pâtisserie Rhubarbe (chouchou de plusieurs filles de Châtelaine), etc., etc. Bref, je capote! Surtout que c’est pas très loin de nos bureaux.

Le chef Daren Bergeron, l’un des propriétaires, m’a fait faire le tour des rayons et de la cuisine. Car il est possible de manger sur place. Des plats prêts-à-manger et prêts-à-réchauffer sont offerts. Plusieurs chefs travaillent ici, m’a-t-il expliqué. La plupart des mets sont préparés sur place. Quelques-uns viennent des cuisines du Déca 77 (Daren en est le chef). Très prometteur! 

Les baguettes de L’Amour du pain, vendues chez Fou d’ici.

Photo : Vadim Daniel

DÉPOSÉ SOUS: