Rappelez-moi Lise : encore s.v.p.!

La Première Chaîne de Radio-Canada a eu la lumineuse idée de nous (re)faire découvrir, cet été, Lise Payette, l’intervieweuse. Un pur régal.

 

3778_entete

La radio jouait samedi matin. J’écoutais distraitement en lisant le journal. Puis, la voix de Lise Payette. J’ai tendu l’oreille. En quelques minutes, j’étais complètement accrochée. Tout était dans le ton amusé, les questions précises, les sourires dans la voix, les élans spontanés.

Mais quelle grande intervieweuse! Il y a quelque chose d’actuel et même d’intemporel dans sa façon de faire.

Il faut l’entendre cuisiner le maire de Montréal Jean Drapeau (de 1954 à 1957 et de 1960 à 1986) qui veut mener l’entrevue à sa place. Elle accepte à une condition: «Monsieur Drapeau, vous avez deux choix : ou bien, vous me laissez être maire de Montréal pendant une heure ou alors je me présente aux prochaines élections et je vous bats.» Réponse de Drapeau: «J’aime mieux vous laisser une heure.» Ce qu’elle a fait!

Je savais combien Lise Payette est une grande communicatrice, une fine analyste de la politique et de la société du pays, une féministe passionnée (qu’on peut lire dans Le Devoir)… Toujours curieuse, allumée, pertinente (et impertinente aussi parce qu’il le faut pour nous secouer les puces). Mais je n’avais jamais entendu Lise Payette mener une interview avant samedi dernier. Et c’est un vrai cadeau.

Merci à ceux qui ont eu cette lumineuse idée – deux gars, Stéphane Gourde et André Lavoie.

Les huit épisodes de Rappelez-moi Lise sont toujours disponibles sur le site de Radio-Canada. Une belle occasion de constater à nouveau — ou de découvrir — l’immense talent d’intervieweuse de Lise Payette.

À lire aussi: Merci Madame Payette!

Impossible d'ajouter des commentaires.