Chroniques

On mijote l'actu: la campagne #ImNoAngel + une recette de gâteau des anges

Chaque semaine, une recette pour mieux digérer une nouvelle.

La nouvelle : Qui a dit que les filles rondes n’étaient pas sexy? Peut-être seulement quelques machos qui s’occupent des castings des « anges » de la lingerie Victoria’s Secret (toutes des brindilles), et qui doivent aujourd’hui se mordre les doigts. Car depuis qu’elle a été lancée le 6 avril, la campagne de lingerie #ImNoAngel, mettant en vedette des mannequins considérés taille plus, a fait le tour du monde. En deux jours, le hashtag #ImNoAngel a déjà été partagé des dizaines de milliers de fois. Dans la vidéo créée pour promouvoir les sous-vêtements de la marque Lane Bryant, les tops Ashley Graham, Candice Huffine et la Québécoise Justine Legault, toutes mannequins, toutes en courbes, prouvent qu’on peut être à la fois éblouissante et ne pas correspondre aux standards. Elles concluent en affirmant crânement « I’m no angel » (« je ne suis pas un ange »), un sous-entendu coquin et un pied de nez à Victoria’s Secret. L’an dernier, cette dernière avait d’ailleurs semé la controverse avec une affiche intitulée The Perfect Body, où on ne voyait qu’un seul type de corps (très grand et très mince). Disons que 99,9% des femmes sur la planète l’avaient pris personnel… La marque Lane Bryant, elle, a plutôt eu la bonne idée de prôner la beauté dans la diversité. Son slogan? All kinds of sexy (« plusieurs façons d’être sexy). Bien dit.

victorias-secret-perfect-body-campaign-cover
La recette : Un gâteau des anges divin, qu’on mangera sans aucune culpabilité. Parce que ces filles-là nous ont donné envie de nous assumer telles qu’on est!

Michael Graydon

Michael Graydon