Popote et papote

Adoucir les moeurs dans la casserole

Avec tout ça, les pivoines s'ouvrent et la rhubarbe est à son plus beau.

rhubarbe

Depuis deux semaines, je traverse la route chercher de la rhubarbe dans le champ. Je suis toujours étonnée que les ratons et les chevreuils boudent la rhubarbe. Ils n’ont pas goûté à ma confiture de rhubarbe à la vanille, il est vrai.

La voici, tirée du livre « Flavors » de Donna Hay, une pure merveille d’équilibre, acide et caramélisée à la fois. Je vous la confie (on confie les recettes de confitures) de mémoire.

1 kg de rhubarbe coupée en morceaux.

1/2 tasse d’eau

3 pommes vertes pelées et coupées en morceaux.

1 gousse de vanille coupée en deux (j’ai mis deux bouchons de ma vanille liquide mexicaine)

Cuire à couvert à feu moyen, environ 5 minutes, le temps que la rhubarbe se défasse.

Ajoutez 800 g de sucre et 3 c. à tb de jus de citron.

Cuire à découvert à feu doux environ 45 minutes à une heure.

Donne 4 tasses.

Un pur délice que je vous offre comme un baume pour entamer la semaine. La confiture, comme la musique et l’amour, adoucit les moeurs. Et le temps des confitures est une pause méditative bienvenue après toutes ces casseroles brandies.

Et maintenant, je m’attaque aux abricots… Non, je vais plutôt les caresser.

DÉPOSÉ SOUS: