Blogue La course et la vie

Habille-toi, on s'en va courir!

L'art de s'habiller pour courir l'hiver.

la-course-et-la-vie-bandeau

Ça revient chaque fin d’automne. Comment je m’habille pour courir l’hiver?

Ma réponse préférée? Comme en été, mais en ajoutant des couches!

Comme un oignon, quoi! J’en fais plutôt moins que trop, sachant que j’aurai trop chaud au bout de dix minutes, et qu’invariablement, je reviens avec pas de gants, pas de tuque, et la falle à l’air comme une ado qui vient de voir sa mère disparaître de son champ de vision…

Istockphoto

Istockphoto

J’y vais avec un système simple, qui va comme suit.

1) Aération. Un gilet à manches longues, près du corps, qui respire bien, qui évacue la transpiration, et qui sèche vite.

2) Réchauffement. Une seconde couche, avec un col qui monte (mais qui se dézippe) conçu pour me tenir au chaud, polar (pas cher) ou mérinos (plus cher, plus confortable).

3) Coupe-vent. Une troisième couche, une veste qui sert essentiellement à couper le vent.

Pour les chaussettes, je les prends plus hautes (les chevilles à l’air, dans la neige, c’est fret en ti pépère), et en mérinos.

Pour le pantalon, soit un pantalon conçu pour le ski de fond, soit les bonnes vieilles combines sous un pantalon de course coupe-vent.

Un cache-cou en polar, bon marché. Une tuque que je pourrai laver facilement (oui, on transpire de la tête en hiver…), et mettre à la sécheuse.

Protéger le visage? Il y a des cagoules à cet usage. Pour ma part, je préfère une couche de Vaseline. Ça coupe le froid, et ça protège la peau.

Les gants? J’achète plusieurs paires « cheapettes » à la pharmacie du coin, que je double quand il fait très froid, et que je peux perdre sans pleurer. Il arrive même qu’ils me servent de mouchoir en cas de nez qui coule (cet aveu est redoutable pour le facteur « glamour », mais il faut ce qu’il faut).

Les mêmes runnings qu’en été (eh oui), sauf si je sais que je serai partie longtemps, et qu’il y aura de la « sloche ». Alors je mets des runnings à dessus imperméables.

Pour les crampons, ça dépend vraiment des goûts. J’en ai acheté, je les ai portés deux fois, et ils ont pris le bord.

Dans un premier temps, donc, inutile de se lancer dans les grandes dépenses, une bonne vieille superposition de vieux stock qui traîne fera très bien l’affaire!

Vous avez vu? Je n’ai même pas prononcé le mot « n… »

S'habiller pour courir l'hiver? Facile!

S’habiller pour courir l’hiver? Facile!