Blogue La course et la vie

S'accrocher à ses valeurs

Et trouver la force de continuer...

la-course-et-la-vie-bandeau

 

Valeur : Importance que quelqu’un attache à quelque chose; ce en quoi quelque chose est digne d’intérêt. La valeur sentimentale d’un souvenir. La valeur d’un livre.  (Définition tirée d’Antidote.)

En course, comme dans tous les sports, il est facile d’être ébloui par l’or de la performance. Mais si on gratte un peu, on se rend compte que ce n’est pas la performance elle-même qui est impressionnante, comme ce qu’elle révèle de l’athlète.

Ce que ça prend de travail, physique et mental, de désir de dépassement de soi pour se rendre à l’or est aussi digne d’admiration, sinon plus, que le résultat.

Quand c’est dur, quand il faut s’accrocher pour continuer, quand il faut puiser tout ce qu’il reste de force en soi pour ne pas prendre le premier taxi qui passe, c’est notre mental qui vient à la rescousse.

Ou pas.

En écoutant plusieurs athlètes (de tous les niveaux), je me suis rendue compte qu’ils ont tous quelque chose en commun.

Quand ils ont besoin de force, c’est à leurs valeurs profondes qu’ils s’accrochent. Ce dans quoi ils croient, et qu’ils associent, tout naturellement, à la course qu’ils sont en train de courir. Ma coach, Pia Nehme, a couru (et terminé) un marathon en vomissant tous les 5 km parce qu’elle s’était engagée à le courir au profit d’une fondation pour enfants abusés et maltraités.

Elle y croyait.

Quelles sont vos valeurs profondes? En quoi croyez vous?

A l’intégrité? Au plaisir du travail bien fait? Au courage? À la persévérance, la conscience que d’autres ont des vies plus difficiles que la nôtre, la gratitude, la joie de vivre, l’émulation, l’admiration, la sérénité, l’élégance dans l’adversité, la discipline quotidienne, une cause qui vous tient à coeur, l’amour à célébrer, le lait au chocolat?

Quand on trouve ce qui nous motive, au plus creux de chaque fibre de notre corps, on trouve aussi la force de continuer.

Et on termine notre entraînement avec le sentiment d’avoir rendu hommage à ce qu’on a de plus cher.

Istockphoto

Istockphoto