Club de lecture

Annabel

Années 1960. Dans un village côtier du Labrador, Treadway Blake, d’ascendance écossaise et inuite, a épousé Jacinta, jeune institutrice de Terre-Neuve. Leur premier-né est herma­phrodite.

Plainpicture/Photoalto

Extrait
« C’est au moment où le bébé s’accroche au sein de Jacinta que Thomasina remarque un détail minuscule, comme une fleur ; un des testicules n’est pas descendu, mais il y a autre chose. »

Lire le premier chapitre de Annabel

 

 

Thème
D’ou vient l’identité d’une personne? De son sexe? De ses origines familiales? Du contexte historique? Quel est le rôle de la nature, de la société? Des questions en ap­parence existentielles qui prennent corps quand un jour naît un enfant différent, ni fille ni garçon et les deux à la fois?: un hermaphrodite.

L’intrigue
Années 1960. Dans un village côtier du Labrador, Treadway Blake, d’ascendance écossaise et inuite, a épousé Jacinta, jeune institutrice de Terre-Neuve. Leur premier-né est herma­phrodite. Les médecins tranchent?: le bébé sera un garçon. Il s’appellera Wayne. La sage-femme et amie, Thomasina, convaincue qu’«il y a de la place pour chacun sur cette Terre», donne à l’enfant le prénom de sa fille décédée, Annabel. À l’adolescence, Wayne observe chez lui d’angoissants phénomènes et s’interroge sur les effets des médicaments qu’il prend depuis l’enfance. À 20 ans, ses études secondaires terminées, il lui faudra quitter son village, affronter seul la rudesse de la ville pour enfin s’approprier sa propre vérité, savoir «qui je suis réellement».

L’inspiration
« ?Mon livre est basé sur une histoire vraie qu’on m’a ra­contée, confie Kathleen Winter, ainsi que sur une phrase de Virginia Woolf?: “Bien que différents, les sexes s’entremêlent”.?» Après avoir effectué des recherches exhaustives, l’auteure a laissé libre cours à son imagination, installant ses personnages au Labrador. «Cet endroit a un immense pouvoir, une énergie qui rassemble la Terre et les humains d’une façon mystérieuse.»

Points forts

Une réalité troublante traitée avec délicatesse. La nature sauvage et majestueuse du Labrador. Une réflexion sur la différence, l’isolement, l’intolérance, la cruauté.

Bio express
Née en Angleterre, élevée à Terre-Neuve. Scénariste, journaliste, elle publie un recueil de nouvelles, Boys (Biblioasis), en 2007. Annabel, son premier roman, finaliste du Prix du Gouverneur général, a été traduit en plusieurs langues, dont le mandarin. Vit à Montréal avec son mari et ses deux filles.

Annabel
Kathleen Winter, traduction Claudine Vivier, 472 pages, Boréal

 

 

 

DÉPOSÉ SOUS: