Vins et cocktails

Alcool québécois: quoi de neuf dans nos verres?

Jusqu’à tout récemment, à peine une poignée d’entreprises produisaient des spiritueux au Québec. Mais le vent tourne et elles sont de plus en plus nombreuses à à proposer des nouveautés au rayon alcool.

Les nouveautés au rayon Alcool québécois

  • Le Gin de Neige de La Face Cachée de la Pomme (Hemmingford, Montérégie) – assemblage de gin canadien, du cidre de glace de la maison et d’eau de pomme.

Boisson-Quebec-Gin-De-Neige

  • L’Amarok, une vodka aromatisée à la pomme, du Domaine Lafrance (Saint-Joseph-du-Lac, Laurentides), faite avec les fruits et l’eau de source des terres du domaine.

Boisson-Quebec-Amarok-Vodaka-DomaineLafrance

  • Prévues cet automne, trois boissons des Distillateurs Subversifs (Saint-Alexandre, Montérégie), dont on connaît le gin Piger Henricus, aromatisé au panais. Ce sont le Réduit, un mélange de gin et de sirop d’érable, la B.02.080, une eau-de-vie de pomme qui s’apparente à la vodka, et le Chien blanc, un spiritueux de grains vendu en cruche, à faire vieillir soi-même dans un petit baril de chêne (qu’on se procurera auprès de la microdistillerie). « Au bout de trois mois, cet alcool comparable à un whisky non vieilli prendra une couleur ambrée et des saveurs de bois, de vanille et de caramel. Une sorte de bourbon maison », explique Stéphan Ruffo, cofondateur de l’entreprise.

Boissons-Quebec-StAlexandre

  • Par ailleurs, à la Cidrerie Michel Jodoin (Rougemont, Montérégie), on produit déjà, entre autres, le brandy de pomme Calijo. Le propriétaire, un des pionniers de la microdistillerie au Québec, a commencé à embouteiller des boissons vieillies pendant 8, 10 ou 13 ans. Il conserve ces nectars d’exception en attendant que la loi lui permette de vendre ses produits directement aux consommateurs – « comme on peut le faire partout ailleurs en Amérique du Nord », souligne-t-il. Ce qu’il espère pour très bientôt. Tout comme bien des amateurs d’agrotourisme.

À lire: Gin, vodka, rhum: les nouveautés au rayon de l’alcool québécois

D’autres sorties à surveiller dans les prochains mois …

  • Le gin St.Laurent de la Distillerie du St.Laurent (Rimouski, Bas-Saint-Laurent), infusion de plusieurs herbes et aromates, y compris des algues de la région.
  • Une vodka ainsi qu’un gin mijotés par les Distilleries Cirka (Montréal), nouvel acteur dans ce créneau, ayant pour ambassadeur de marque Romain Cavelier, mixologue-vedette.
  • Une version québécoise de la Courailleuse, une absinthe commercialisée depuis 2013 par la Distillerie Fils du Roy, au Nouveau-Brunswick ; le frère du propriétaire vient de mettre en place son propre alambic à Saint-Arsène, dans le Bas-Saint-Laurent.
  • Pur Vodka nous promet aussi une nouveauté dont on veut garder le secret et qui, selon les dires de l’entreprise, « révolutionnera l’industrie » !
Alcool-Quebec-Distillerie

Photo: Louise Savoie