Gastronomie

Profession : photographe culinaire

Ça semble facile au premier regard, mais photographier la nourriture est au contraire, tout un art!

Comment devient-on photographe culinaire? D’abord, il faut être gourmand, adorer la bouffe, avoir un grand sens artistique et bien-sûr, être un excellent photographe. Car quoiqu’on en pense, si au premier regard ça semble facile, photographier la nourriture est au contraire tout un art. « C’est un mélange de plusieurs choses, une belle lumière, le bon angle et la façon de placer les éléments dans l’assiette, pour rendre le plat appétissant« , dit le photographe André Rozon qui se spécialise dans la photo culinaire depuis 20 ans. Il réalise entre autre toutes les photos pour les restaurants du Casino du Lac Leamy, du Baccara au Banco, en plus des images de leur menu électronique, présenté sur iPad. André Rozon a également mis en image un grand nombre de livres de recettes, dont les miens. Je l’ai d’ailleurs rencontré dans ce contexte et ça été un coup de foudre professionnel immédiat. Il est la combinaison parfaite de ce que l’on souhaite d’un photographe, il est extrêmement précis et talentueux, en plus d’avoir un brillant sens artistique et une grande ouverture d’esprit.

Photo tirée du livre La Bible des soupes, Marie-Claude Morin, Modus Vivendi, 2011.

Pâtes du jour au Restaurant La Marina du Casino du Lac Leamy.

Photo tirée du livre L’Italie dans le frigo, Sabrina Tutino, Éditions Goélette, 2009 

Le photographe André Rozon dans son tout nouveau studio, Le-Studio.ca.