Trucs et conseils

6 trucs pour recevoir à prix mini

C’est souvent quand 
on a de la visite que le budget prend un coup. Conseils de Marie-Michelle Garon pour alléger la facture.

Istockphoto

Istockphoto

  1. Moins chères que les 
canapés chics : les crudités 
qui font trempette dans 
le caviar d’aubergine 
et l’hoummos maison.
  2. Un potage, aux carottes et au gingembre, par exemple, revient à quelques cents par portion. Une cuillerée de crème pour garnir, et l’entrée est servie !
  3. Bien apprêtés, le porc et le poulet font d’aussi bons plats que les viandes plus coûteuses comme le veau et l’agneau.
  4. C’est payant de penser 
aux légumes (fenouil, 
courge, panais) pour les mets d’accompagnement, 
qu’ils soient cuits au four 
ou réduits en purée.
  5. Inutile de servir un gargantuesque plateau de fromages à la fin du repas. Environ 30 grammes par personne suffisent.
  6. Faire le dessert soi-même (et ainsi éviter l’attrait du comptoir de pâtisseries), c’est s’assurer de belles économies.

 

Les Éditions La Presse, 29,95 $.

Les Éditions La Presse, 29,95 $.

Beau, bon, pas cher est l’œuvre d’une bande 
de copines (et un copain) qui prônent une cuisine économique, simple et sympa. Cette nouveauté de l’automne est réjouissante. Les recettes du livre donnent des plats à moins de 5 $ la portion. Et le bouquin, de facture rigolote, est pimenté de touches d’humour irrévérencieux. « On ne se prend pas trop au sérieux. Ça rend la cuisine moins intimidante », explique Marie-Michelle Garon, coauteure de Beau, bon, pas cher – qui est en quelque sorte la suite d’un premier livre : La croûte cassée. Lancé en septembre, Beau, bon, pas cher comprend plus de 90 recettes « aussi plaisantes pour le palais que pour le portefeuille ». Le coût par portion est indiqué pour chacune 
– et ce n’est vraiment pas cher ! En plus, il y a plein d’astuces, y compris des idées pour recycler les restes.