Gourmand

Déjà 20 ans de Buonanotte

Cette année, le plus célèbre des restaurants de la  Main montréalaise fête 20 ans de succès.  Pour marquer l’occasion, Buonanotte a fait venir d’Italie en 2010, le chef Sandro Carpene, disciple du grand chef italien Gualtiero Marchesi. Senior Carpene a crée un nouveau menu digne de son maître et on y mange, comme si on était en Italie. Mamamia!



Le chef du Buonanotte Sandro Carpene© Festival Montréal en lumière

Le nouveau menu inclus une focaccia aux champignons et stracchino, un fromage de lait cru originaire de la Lombardie, et doté d’une saveur unique, un peu piquante. Son nom vient du fait qu’anciennement, le lait employé pour ce fromage était celui des vacche stracche, les vaches qui rentraient fatiguées des pâturages alpins.

À l’antipasti, il faut goûter les Polpette di vitello (boulettes de veau), qui sont servies avec le tartufo di Norcia, des pétales de truffe noire du village de Norcia, en Ombrie. Si vous aimez le risotto, il est cuisiné différemment à chaque jour, et de façon typiquement italienne. Je l’ai goûté en version radicchio, magnifiquement crémeux de fromage Tête de moine. En secondi, le Maialino di latte con mele (cochon de lait aux pommes) fond dans la bouche. Et que dire de la pasta… Simple et grandiose, le Spaghetti al pomodoro tardivo raro Travaglini  est préparé avec des tomates qui sont cueillies à  la main, après avoir profité de 110 merveilleux jours de soleil. Les tomates sont mises en pot la même journée qu’elles ont été ramassées, et sont importées directement d’Italie, en quantité limitée, par M.Travaglini lui-même. On peut d’ailleurs se les procurer aux poissonneries La Mer et à la boucherie Chez Vito



Nicola Travaglini entouré des propriétaires du Buonanotte, Lino Lozza et Massimo Lecas ©Natalie Richard

Dans le cadre du Festival Montréal en lumière, le chef Sandro Carpene rendra hommage au talent et à la créativité des femmes en cuisine avec un menu spécial présenté le 23 février prochain, à compter de 19h, au Buonanotte.  Les réservations sont fortement recommandées.



Stinco di Vitello alla Triestina©Buonanotte

Pour vous faire patienter, voici une des recettes du Buonanotte, que j’ai essayé cette semaine et qui était absolument savoureuse, le Stinco di Vitello alla Triestina.

1 jarret de veau

¼ tasse d’huile d’olive

1 carotte coupée en dés

1 artichaut nettoyé et coupé en dés

1 oignon coupé en dés

1 branche de céleri coupée en dés

3 gousses d’ail

Une tige de thym et de romarin

4 cuil.à thé de miel

4 cuil.à thé de moutarde de Dijon

4 cuil.à thé de bière blonde

1 tasse de vin blanc

2 tasses de fond de veau

-Préchauffer le four à 350.

-Dans une grande casserole, colorer la viande dans l’huile d’olive, puis disposer les légumes, l’ail et les fines herbes autour de la viande.

-Ajouter le vin et laisser évaporer 3 minutes, puis ajouter le fond de veau.

-Dans un bol, mélanger le miel, la moutarde et la bière puis, à l’aide d’un pinceau badigeonner la viande du mélange.

-Couvrir la casserole d’un papier d’aluminium et cuire au four pendant 3 ou 4 heures, selon la taille de la viande.

 -N’oubliez pas d’arroser la viande de temps en temps.

Buon Appetito!