Gourmand

Des mets & des mots

Après un beau long week-end de Pâques en famille, à déguster et à discuter, je me trouve bien à propos dimanche soir, au lit avec Des mets & des mots, un roman en 40 recettes, publié par Les Intouchables, en magasin cette semaine. Cette histoire d’amour dans un livre de recettes, ou ce livre de recettes dans une histoire d’amour est avant tout un voyage dans l’imaginaire d’un auteur – Pierre Szalowski, et d’un chef – Giovanni Apollo.
Ensemble, ils se sont inspirés de leur talent respectif pour créer ce livre gourmand, rempli de tendresse et de surprises, qui met en scène Thomas, un écrivain fabulateur doté d’un grand talent pour la cuisine et Marie-Ève, une femme à la recherche de l’homme de sa vie.  Le roman s’inspire des recettes qui marquent aussi les différentes étapes de leur fréquentation. Ainsi, le homard et les gambas s’invitent à souper, en espérant que l’amour soit au rendez-vous. Aux carpaccio d’agneau, de betterave et de morue s’ajoutent une symphonie de tartares – asperges, canard, pétoncles, saumon et tomates. Les carrés de cerf et de porcelet côtoient la tajine, la mousseline et le risotto jusqu’au desserts composée de moelleux, d’écumes et de dulce de leche.  La poésie de la cuisine qui inspire les mots.



Des mets & des mots, Pierre Szalowski et Giovanni Apollo © Les Éditions des Intouchables

« La littérature et l’art culinaire ont de nombreux points en commun, tant dans la genèse que dans la communication. Quand on déguste un plat, ou que l’on savoure un roman, on part en quête d’un petit plaisir, d’une grande évasion ou d’une simple découverte. Mais aussi, parce que le plaisir est toujours plus grand quand on le partage… Le chef cuisinier et l’écrivain ont ceci en commun qu’ils prennent plaisir à offrir du plaisir. » – Giovanni Apollo & Pierre Szalowski.
J’avais littéralement dévoré, il y a quelques années, le roman mexicain Comme l’eau pour le chocolat (Como agua para chocolate) pour toute la passion qu’il dégage et aussi l’idée que l’énergie que l’on met dans sa cuisine se transpose dans l’assiette et influence l’état d’âme de la personne qui la reçoit. Vous souvenez-vous du début du film? Assez puissant… une femme qui perd ses eaux comme une rivière… Je pense bien que je vais m’offrir un nouveau visionnement du film… cette semaine.



© Like Water For Chocolate

Si les mets nourrissent notre corps et les mots notre esprit, ensemble, ils comblent notre coeur de bonheur.

Mercredi, je vous amène dans le New Hampshire, goûter la cuisine de l’Hôtel Omni Mount Washington
Et vous pouvez me suivre en direct sur Twitter @NatalieRichard.
Bon lundi!