Gourmand

Êtes-vous gourmande?

Êtes-vous gourmande? Passionnée? Avez-vous comme moi envie de mordre à pleines dents dans tout ce qui est bon, sans exception?


Champagne rosé

istockphoto.com/QUAYSIDE

J’aime beaucoup la définition du mot « gourmand » dans le dictionnaire Larousse :

Gourmand – « Qui aime manger de bonnes choses. »

Pour ce blogue, je vais pousser cette définition en changeant le mot « manger » pour « se nourrir ».

Ce qui fait donc : Gourmand – « Qui aime se nourrir de bonnes choses ».

Questions : Êtes-vous gourmande? Passionnée? Avez-vous comme moi envie de mordre à pleines dents dans tout ce qui est bon, sans exception? Avez-vous dévoré le film Julie & Julia? Avez-vous rêvé de cupcakes ou de macarons et fait le tour de la ville en pleine heure de pointe pour en trouver? Achetez-vous encore des livres de recettes alors que vous en possédez déjà des quantités presqu’indécentes?

Si vous avez répondu oui à une ou plusieurs de ces questions, suivez-moi! Je vous amène dans une grande aventure de plaisirs gastronomiques, où vous serez nourries d’idées et de découvertes qui vous donneront envie de goûter, de manger, de créer et de vous abreuver de tout ce qui est bon pour le palais, le corps, le cœur, l’âme et l’esprit…

Mesdames, c’est le début d’une grande rencontre de gourmandes, et pour fêter ça, servons-nous quelque chose de pétillant. Personnellement, j’opterais pour du champagne rosé…

Le Forget-Brimont par exemple, chatouille délicieusement le palais de ses bulles fines et offre un excellent rapport qualité-prix, à 51,50 $. Du côté californien, la grande sommelière Élyse Lambert conseille le Mumm Napa Rosé, qu’elle considère comme une valeur sûre, à 32 $. Et récemment, j’ai dégusté un délicieux Crémant de Bourgogne rosé, le Louis Bouillot, à 21,75 $.

J’ai craqué pour… le Champagne Fleury de culture biologique, en importation privée à 55 $. Il est vendu en boîte de 6 bouteilles, qu’on commande directement chez l’importateur, la QV.

Et si n’aimez pas l’alcool ou que vous êtes enceinte, que cela ne tienne, une bonne eau pétillante avec jus de canneberges ou sirop de grenadine fera très bien l’affaire!                                                                                                                         Chères complices, je lève mon verre à notre gourmandise et je vous souhaite la bienvenue sur mon blogue! Santé!

À lire… le billet sur la gourmandise de Josée Blanchette.

En voici un extrait : « Si la faim touche à la vie parce qu’elle est le besoin de manger, si l’appétit touche au bonheur parce qu’il est la joie de manger, la gourmandise, elle, touche à l’ivresse et au plaisir. La gourmandise est une sorte de dimension du plaisir. » (Petit éloge de la gourmandise, Grégoire Polet).