Gourmand

Gourmandise pour l'âme féminine

Avec Dolly Parton, ma mère et moi, la réalisatrice Tara Johns a mis en valeur une émotion que l’on ne voit  que trop rarement au cinéma, celle qui porte la voix des femmes. Cette voix qui criait très fort pour l’égalité dans les années ’70, et qui en même temps se mordait la langue pour ne rien dire. Entre la toute petite voix de l’intuition qui veut nous mener vers l’avant et le hurlement de l’instinct, qui nous pousse à foncer, ici on entend un appel qui vient de loin et qui nous touche toutes: la voix insistante et si fragile de l’enfant qui attend avec impatience l’adolescence et la confirmation de son identité.

Cette enfant, c’est Élizabeth (Julia Stone), une jeune fille de 11 ans qui, en apprennant qu’elle a été adoptée, part à la recherche de sa mère biologique qu’elle croit être Dolly Parton. Sa mère adoptive, brillamment jouée par Macha Grenon, part la retrouver et on assiste à une rencontre profonde entre deux femmes à la quête d’elles-mêmes. Le film m’a profondémment émue et touchée à des niveaux que l’on adressent rarement tels le début de l’adolescence et les rapports privilégiés entre les mères et leurs filles.

Tout au long du film, on est porté par les chansons de Dolly Parton, qui à la demande de Tara, a accepté avec beaucoup de plaisir de prêter son nom, ses chansons et même sa voix, à son film qui lui rend hommage, finalement. Je voulais partager avec vous les mots de Dolly à Tara :

« Chère Tara, j’ai passé le week-end à lire ton merveilleux scénario. Je suis flattée que tu m’aies choisie comme sujet pour ton film et serais honorée que tu mentionnes mon nom et utilise mes chansons. »

 

Dolly Parton & Tara Johns
Dolly Parton & Tara Johns © Palomar

 

Tara a rencontré Dolly à Nashville, où elle l’a dirigé pour une voix hors champ qu’elle a accepté de faire pour la fin du film. Dolly a aussi beaucoup aimé la bande originale du film qui inclu ses chansons interprétées entre autre par Nelly Furtado, Coral Egan et Martha Wainwright… Wow!


Dolly parton, ma mère et moi /The Year Dolly Parton Was My Mom, en version originale prend l’affiche vendredi le 4 mars.

Allez voir ce film, c’est une vraie gourmandise pour l’âme féminine.