Gourmand

La biodynamie, c'est sexy!

La lune influence les marées, il est logique que son cycle influence aussi les cultures.

Certification de produits issus d'agriculture biodynamique

Mon premier contact avec la culture biodynamique date de plusieurs années, lors de ma première visite dans les jardins de Danièle Laberge à L’Armoire aux herbes. Un endroit d’une grande beauté, avec une énergie magique. Ce qui m’avait le plus impressionnée, c’est la hauteur des plantes, ainsi que la grosseur des fleurs et de leurs feuilles qui donnaient même parfois l’impression d’être dans un décor tropical, en plein coeur des Cantons-de-l’Est. C’est le résultat d’une culture biodynamique. Le concept a été élaboré par Rudolf Steiner au début du 20ième siècle pour aider les cultivateurs qui avaient à l’époque, de graves problèmes avec les récoltes. Le principe de base est simple et il est toujours valable aujourd’hui: il s’agit de redonner à la nature la chance de se ré-équilibrer en allant puiser l’énergie dont elle a besoin tant vers les astres que dans le sol. 

La culture biodynamique est d’abord une culture biologique, à laquelle s’ajoutent des règles et des méthodes bien précises, exécutées selon un calendrier lunaire. Le résultat est très concluant et au goût, la différence est incroyable. C’est comme comparer une bonne fraise du Québec avec une grosse fraise aux pesticides des États-Unis. Sans compter, l’apport énergétique, en vitamines et en nutriments.

Si vous avez envie de goûter ce que ça donne pour le vin, non seulement au niveau du goût mais aussi de l’effet, je vous invite à visiter le Salon des vins en importation privés, RASPIPAV, qui sera à Québec, le 9 novembre. Il y a tellement de beaux produits à découvrir et de très sympathiques vignerons à rencontrer. Plusieurs maisons importent des vins issus de la culture biodynamique dont Jean-Philippe Lefebvre de Rézin, qui fut le premier au Québec, Cyril Kérébel, de la QV, avec entre autre les Champagnes Fleury et les excellents vins du domaine Les Pervenches, des Cantons-de-L’Est, qu’on peut boire également au Café Ellefsen. Du côté d’ Oenopole, on trouve une merveilleuse gamme de vins grecs, en biodynamie, dont celui de Thymiopoulos Vineyards, qu’on peut goûter également au Comptoir.

Bref, si vous êtes curieux, je vous invite à tester la différence, vous en serez éblouis!

Bonne dégustation!

Un autre de mes coups de coeur du salon, la Cuvée Hyppos Blanc de Emeline Delong, Côtes de Bordeaux, St-Macaire, importé par Plan Vin.