Gourmand

La recette du bonheur de Soeur Angèle

Qui n’aime pas Soeur Angèle? Cette  religieuse pétillante et avant-gardiste qui fait partie de notre communauté artistique depuis tant d’années. Avant tout, quelle femme! Je l’aime et je l’adore depuis longtemps. D’abord parce qu’en plus d’être une excellente cuisinière, elle est drôle, et puis j’ai découvert récemment qu’elle chantait l’opéra italien à merveille! Soeur Angèle a une énergie hors du commun, celle qu’on rêve tous d’avoir à n’importe quel âge… D’ailleurs voici ce qu’elle dit par rapport à l’âge: « L’âge, ça fait longtemps que j’ai arrêté ça!.. »  et c’est suivi de son grand rire qui monte jusqu’au ciel!

Quand j’ai rencontré Soeur Angèle pour la première fois, nous roulions vers Québec dans une limousine avec Serge Laprade, pour l’ouverture de TQS – Québec, où j’allais animer une émission avec Stéphane Rousseau! À l’époque, la seule religieuse que je connaissais était La soeur volante! Inutile de vous dire que ça fait longtemps… Mais je m’en souviens comme si c’était hier,  tellement on avait  rit et que j’avais été impressionnée par l’humour et les connaissances cette grande dame.

J’ai une pensée pleine d’affection et de félicitations pour elle ce matin, au lendemain de la 100 ième journée internationale de la femme, en recevant la nouvelle que son fromage, Le Soeur Angèle, a remporté une médaille de bronze aux World Cheese Awards 2010, aux côtés de 3 autres fromages québécois, Le Moutier – médaille d’or, le Mont Jacob – médaille d’argent, et le Guillaume Tell – médaille de bronze également. L’an dernier, le Cendrillon avait été élu meilleur fromage du monde, à cette grande compétition de produits fins, qui a lieu depuis 20 ans et qui a compté cette année 2 629 fromage, de 29 pays différents. On a de quoi être fiers de nos fromages québécois!



Fromage Le Soeur Angèle © Fromages CDA

Le fabriquant du Soeur Angèle remet 0,50$ le kilo vendu au détail à la Fondation Dignité Jeunesse, qui vient en aide aux jeunes démunis. Encore une fois Bravo Soeur Angèle, pour le fromage, pour la cause et pour l’ensemble de votre oeuvre! 



Soeur Angèle dans sa cuisine © au-bon-conseil.org

La recette du bonheur de Soeur Angèle :

Une bonne mesure de bonté
Une portion de douceur
Un grand trait de patience
Quelques traits de générosité
Une bonne dose de compassion
Une goutte d’ouverture
Beaucoup de compréhension
Une pointe d’humour
Un peu de paix
Beaucoup de sagesse

En attendant vendredi, où je vous amène à La Cabane à sucre du Vieux-Port, je lirai avec plaisir vos commentaires en hommage à Soeur Angèle. Quel est votre meilleur souvenir de la plus populaire des religieuses? 

Et si vous voulez me suivre en direct sur Twitter c’est @bloguegourmand