Gourmand

Le homard du Québec est arrivé!

La pêche au homard vient de débuter en Gaspésie et dans les Îles-de-la-Madeleine et le chef François Blais était en feu cette semaine à La Scena pour nous cuisiner son menu en hommage au homard du Québec. On a pu goûter à différentes déclinaisons du noble crustacé, salade de homard, bisque, queues et pinces… de quoi vous inspirer pour votre prochain festin gourmand!



Bloody Mary façon François ©Natalie Richard

Premier coup de coeur de la soirée un shooter façon François, un Bloody fait avec de l’eau de tomates des Serres Jardins-Nature de la Baie-des-Chaleurs… le drink de l’été si vous voulez mon avis! Goûteux à souhait et parfaitement rafraîchissant.



Pétoncles Princesse des Îles au champagne et aux canneberges ©Natalie Richard

C’est toujours un honneur d’avoir le plaisir de manger des pétoncles Princesse des Îles-de-la-Madeleine , présentés ici, comme un bonbon de la mer avec la mousse canneberges et champagne.



Bisque de homard aux piments forts et lait d'amandes ©Natalie Richard



Queues de homard pochées au beurre citronné et bolets de Gaspésie Sauvage ©Natalie Richard

Une petite bisque riche et très goûteuse précédait la queue de homard pochée qui fondait littéralement dans la bouche. Yummy!



Risotto avec pince de homard ©Natalie Richard

Et la totale pour terminer, la pince sur un crémeux risotto. 



Le chef François Blais en action ©Natalie Richard

Ça s’annonce très bien pour la saison du homard du Québec et pour l’ouverture prochaine du nouveau restaurant du chef François Blais, qui a fait la réputation du Panache de l’Auberge St-Antoine à Québec, et qui vient de s’installer sur la rue Cartier pour offir un nouveau concept très personnalisé. Pas de menu, c’est François qui décide ce que vous allez manger. J’adore et j’ai très hâte d’essayer ça!

En attendant ce soir, je vais essayer de cuisiner des queues de homard pochées aussi délicieuses que celles de François!

Une confidence en terminant… à chaque fois que je fais cuire du homard,10 minutes dans l’eau bouillante salée, ça me crève le coeur… Je fais une prière et je me dis que c’est la dernière fois que je fais ça! Mais bon, à chaque année je recommence ! Il faut être conscients et assumer le processus de transformation de ce qu’on mange…   

Bonne saison du homard du Québec!