Les Carnivores Infidèles

 

De plus en plus les carnivores sont infidèles, c’est vrai! Le végétarisme est la nouvelle tendance et c’est une très bonne chose, autant pour notre santé que celle de notre planète. Pour s’y retrouver, et mieux commencer le virage,  voici le concept que proposent Jérôme Ferrer, Isabelle Huot et Vincent Graton dans leur tout nouveau livre Végétarien, parfois, souvent ou passionnément, aux Éditions La Presse, un recueil de 130 recettes qui visent à l’exploration culinaire autant qu’à celle du flexitarisme ou d’un végétarisme à temps partiel.



Belle rencontre gourmande au Salon du livre de Québec avec Jérôme Ferrer, Isabelle Huot et Vincent Graton ©Natalie Richard

Dans le livre, on trouve toute une section Top 5 qui est géniale avec ses nombreuses catégories telles les soupes, les galettes végés, les classiques réinventés, comme le Pâté chinois aux légumes racines ou la Tourtière façon légumineuse. On y trouve aussi le top 5 marinades, vinaigrettes, pestos, mayos, sauces, trempettes, shakes et collations. Vraiment inspirant et très complet!



Les carnivores Infidèles, Éditions Cardinal © Marieve Beauséjour

Un autre livre végétarien qui vient de sortir et que j’aime beaucoup est celui de Catherine Lefebvre, nutritionniste, conférencière et blogeuse, qui a réuni les recettes sans viande de plusieurs personnalités du Web, majoritairement blogueurs(euses), dans un recueil de 60 recettes végés pour tromper votre boucher, Les carnivores infidèles, aux Éditions Cardinal. Le tout pointé d’humour et étoffé d’une foule d’informations nutritionnelles.



Tofu Général Tao, Les carnivores infidèles, éditions Cardinal ©Albert Elbilia

Parmi mes recettes préférées, le fameux Tofu Général Tao, de Laurent Lasalle , designer web et blogueur, les Pois chiches à grignoter dignement et les Falafels de Mustafa, de Catherine, le Croque en bol de Marie-Annick Boisvert, consultante en médias sociaux et blogueuse, la Soupe-repos de Bobby Grégoire, blogueur et président de Slow Food Montréal.

Je dois avouer que je suis vraiment très heureuse de cette résurgence du végétarisme, ayant moi-même été végétarienne pendant 30 ans, quand le mot faisait encore retrousser les sourcils et qu’il était chargé de préjugés negatifs. Toutes les phrases, je les ai entendues de : “Tu vas être malade!” à “Tu ne manges pas de viande mais tu dois au moins manger du poulet?” et j’en passe… J’ai recommencé à manger de la viande il y a 3 ans seulement, parce que j’ai rencontré des chefs extraordinaires qui savaient bien la respecter et la cuisiner, notamment Normand Laprise et Daniel Vézina. Aussi, parce j’aime vraiment mon boucher Vito, et la grande qualité de ses produits. Je suis donc devenue flexitariste… J’adore ce nouveau mot qui veut dire : végétarienne à temps partiel.

Et vous?

Impossible d'ajouter des commentaires.