Mode: comment reconnaît-on une veste de qualité?

Si la marque et le prix étaient autrefois signes de qualité, la mondialisation et les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de dénicher une veste impeccable à bon prix.

  0
Photo: Imaxtree

«Il faut quand même débourser un minimum de 200 $ pour une veste classique bien conçue», prévient Eve Gravel, designer. Pour acheter sans se faire rouler, on prend note des six points d’inspection suivants:

1- La matière

Si elle n’est pas unie, on s’assure que les motifs coïncident – en scrutant notamment la couture centrale du dos, celles du dessus des épaules et les latérales sous les manches. On peut aussi chiffonner le tissu pour voir s’il se froisse facilement. «En général, il est préférable qu’il soit fait d’un mélange de laine combinée à une autre fibre, mais j’éviterais l’acrylique, qui a tendance à boulocher», souligne-t-elle.

2- Le col, les revers et la parementure

Ces trois éléments devraient être entoilés (une pièce de tissu empesé y est intercalée ou encore thermocollée), car ce détail de confection procure de la tenue. Pour s’en assurer, on peut séparer les deux morceaux de tissu qui composent le col ou les revers et les frotter ensemble afin de sentir la pièce interne au toucher. «On vérifie aussi que l’entoilage n’a pas créé de “bulles” ou de faux plis lorsqu’il a été collé.»

Photo: Imaxtree

3- Les boutons et boutonnières

Les boutonnières de qualité sont en forme de clé (afin que le bouton s’insère dans la portion ronde à l’extrémité et ne bouge plus) et sont finies avec une belle couture. Les boutons sont cousus solidement – le fil est passé plusieurs fois dans chaque trou – et sécurisés par ce même fil enroulé sur lui-même.

À lire aussi: Mode: nos looks de street style préférés… juré!

4- La doublure

Elle influence grandement le confort et le tombé de la veste. Elle devrait être souple et taillée dans une matière légère, mais résistante (soie, rayonne ou polyester). La doublure doit nécessairement comporter un pli d’aisance au dos, en plus d’avoir au minimum 2 cm de jeu (bien replié et pressé) à la couture de l’ourlet.

5- Les coutures

Elles ne doivent pas tirer ou gondoler, surtout à l’emmanchure. «Les petits renflements au niveau de l’épaule ne disparaîtront pas, même si on se bat avec le fer à repasser!» Et elles doivent être droites et solides. On recherchera un minimum de 8 points de piqûre tous les 2,5 cm.

Photo: Imaxtree

6- La symétrie

Les pièces d’une veste doivent être symétriques et de même dimension. «Sans sortir son galon, on peut se fier à la méthode suivante: on relève d’abord le col et on le plie en plein centre (au niveau de la couture du dos) vers l’intérieur, en rabattant les revers sur eux-mêmes. Ça permet de voir d’un coup d’œil si les deux parties sont égales. On regarde aussi si les poches sont posées à égale distance verticalement et horizontalement.» Dernier point à inspecter: boutons et boutonnières doivent être bien alignés.

À lire aussi: Mode: des influenceuses nous donnent de belles leçons de style

 

Impossible d'ajouter des commentaires.