Santé

La ménopause serait-elle à l’origine de vos maux de tête?

Si la fréquence et l’intensité de vos migraines augmentent, c’est peut-être un signe que la ménopause approche.

Madame-main-tete

Photo: iStock

La migraine touche beaucoup plus de femmes que d’hommes. Bien que ce mal afflige les femmes de tous âges, il survient surtout vers la quarantaine, au moment de la périménopause et de la ménopause.

Une étude réalisée en 2014 par l’American Headache Society a révélé que les migraines fréquentes (10 crises ou plus par mois) sont de 50 % à 60 % plus courantes durant la périménopause et la ménopause. Voilà pourquoi des migraines plus fréquentes peuvent être un signe que la ménopause approche.

La ménopause provoque-t-elle des migraines?

« Bien des femmes ménopausées qui souffraient déjà de migraines verront leurs crises se rapprocher », explique la Dre Elizabeth Loder, neurologiste en chef de la clinique de la douleur et des maux de tête au Brigham and Women’s Hospital, à Boston. La ménopause ne cause toutefois pas de migraines, et rares sont celles qui commenceront à en avoir pour la toute première fois à cette période de leur vie. En fait, ce sont plutôt toutes les transformations subies par le corps qui peuvent en déclencher chez celles qui y sont déjà sujettes.

Les migraines tendent aussi à diminuer ou à disparaître après la ménopause. « Autour de 40 ans, plus du quart des femmes ont des migraines », note le Dr Werner Becker, professeur en neurosciences cliniques à l’Université de Calgary. « À l’âge de 70 ans, cette proportion chute à 10 %. »

Les hormones

Pour de nombreuses femmes, les migraines sont associées aux cycles menstruels. C’est un fait : les crises se manifestent couramment pendant les règles. Comme elles tendent à être plus intenses avant et pendant les menstruations, il peut paraître paradoxal qu’elles deviennent plus fréquentes lorsque les règles deviennent irrégulières ou cessent, à la périménopause et à la ménopause. C’est en fait la baisse d’estrogène qui survient avant les menstruations et pendant la ménopause qui semble en être un élément déclencheur.

Les éléments déclencheurs à la ménopause

Bien qu’elles soient bel et bien à l’origine de migraines, les fluctuations hormonales n’en sont pas la seule cause. « Une foule d’autres éléments entrent en jeu durant la ménopause », précise la Dre Loder. Le stress est un facteur important des migraines. Pendant cette période, le corps subit de nombreux changements, et la carrière et la famille nous préoccupent énormément. L’augmentation du stress qui s’ensuit peut avoir des conséquences importantes sur la fréquence des migraines.

De plus, à la ménopause, de nombreuses femmes commencent à prendre de nouveaux médicaments pour soulager les symptômes qui y sont associés. Un des effets secondaires de certains d’entre eux? La migraine.

« Il est important d’examiner l’ensemble de ses habitudes de vie pour trouver les causes des migraines. Ce n’est probablement pas seulement la faute des hormones », poursuit la Dre Loder.

Le traitement des migraines

Les migraines dont vous souffrez à la ménopause doivent être traitées de la même façon qu’à l’habitude. « Les médicaments pris de façon préventive pour soulager les migraines peuvent aider à réduire la fréquence et l’intensité des crises », explique la Dre Loder. Soyez aussi consciente de ce qui se passe dans votre vie. Tentez de diminuer votre stress, dormez suffisamment et faites de l’exercice. « Les suppléments de vitamine B2 et de magnésium peuvent aussi aider », conclut-elle.

Même si l’hormonothérapie substitutive semble être un choix logique à la ménopause, elle n’est pas recommandée d’emblée. Mais si aucune autre solution ne vous convient, vous pourriez discuter avec votre médecin des moyens de rééquilibrer votre taux d’estrogène. Les timbres cutanés et les gels sont davantage recommandés que les comprimés oraux, car ils libèrent une quantité plus constante d’estrogène dans le sang.