Santé

La peau : petits bobos et solutions

La peau est l'organe le plus étendu et le plus précieux du corps humain. Voici comment le mettre à l'abri.

Images Source / Getty Images

Images Source / Getty Images

BOUTONS D’ACNÉ
C’est le problème pour lequel on consulte le plus souvent. « De plus en plus de jeunes adultes sont aux prises avec cette affection, sans qu’on puisse expliquer pourquoi », observe le Dr Ari Demirjian, dermatologue et professeur adjoint à la Faculté de médecine de l’Université McGill.

Causes Les hormones sont souvent accusées à tort, mais les premiers responsables, ce sont les gènes. « Chez certaines personnes, le sébum a tendance à former des bouchons dans les pores, dit le Dr Demirjian. Et ce n’est pas parce que la peau est grasse : une peau sèche peut aussi souffrir d’acné. » Les adolescents sont plus à risque, car leurs glandes sébacées sont plus actives.

Solutions Le traitement de choix, c’est l’acide rétinoïque, un dérivé de la vitamine A offert en crème ou en gel et délivré sur ordonnance. Son action peeling prévient en outre les rides et les taches pigmentaires. Pour combattre l’inflammation, on prescrit plutôt des pommades à base de peroxyde de benzoyle et d’antibiotiques. « Par contre, on traite l’acné grave avec de l’Accutane », poursuit le Dr Demirjian, qui réserve cet autre dérivé de la vitamine A en comprimés aux cas lourds, en raison de ses multiples effets indésirables.

Bon à savoir Selon différentes études, aucun aliment en particulier ne serait à la source de ce problème de peau. Un article scientifique paru dans le Journal of the American Academy of Dermatology a cependant établi une corrélation entre le fait de réduire sa consommation d’aliments très riches en glucides (pain blanc, bière, sucreries…) et l’atténuation de l’acné. Et attention au stress ! Tous les experts s’entendent pour dire qu’il favorise les poussées.


ROUGEURS
Prendre un verre de vin nous met le feu aux joues ? C’est un signe de rosacée. « Elle apparaît surtout vers 40 ou 50 ans chez les femmes dont la peau est pâle et sujette aux coups de soleil », indique la dermatologue Chloé Sylvestre. Cette affection se manifeste d’abord sous forme de rougeurs passagères. Lorsqu’elle s’aggrave, les capillaires sanguins restent dilatés en permanence, donnant à voir de fines lignes rouges sur la peau : on parle alors de couperose. Dans la forme papulo-pustuleuse de la rosacée, de minuscules boutons à tête blanche s’ajoutent aux rougeurs.

Causes La génétique jouerait un rôle, le système immunitaire aussi. Tout ce qui dilate les petits vaisseaux sanguins déclenche des poussées : les températures extrêmes, le soleil, les boissons chaudes, les épices, l’alcool…

Solutions Des pommades antibiotiques en vente libre, comme celles contenant du métronidazole, aident à réduire l’inflammation associée aux formes de rosacée avec lésions cutanées. Pour lutter contre les rougeurs persistantes, un nouveau traitement sera bientôt offert au Canada : la brimonidine, un gel qui contracte les microvaisseaux sanguins pendant 18 heures, estompant ainsi leur apparence.

eminence

La meilleure façon de se débarrasser de la rosacée reste cependant un traitement au laser V-Beam. Absorbé par les globules rouges, le faisceau lumineux fait chauffer les capillaires sanguins et les détruit au cours des semaines qui suivent. De une à quatre séances sont nécessaires. Coût approximatif : entre 300 $ et 400 $ le traitement.

Bon à savoir La peau sujette à la rosacée est sensible, sèche et réactive. À éviter : les cosmétiques contenant du parfum, de l’alcool, des abrasifs ou autres ingrédients irritants.

Astuce Le sérum Couperose-C (46 $/30 ml), d’Éminence, une entreprise de Vancouver, calme les rougeurs. À base de fruits d’églantier, de lavande et de millepertuis.

 

CERNES SOUS LES YEUX
Ces ombres mauves ou brun foncé donnent l’impression qu’on a dormi sur la corde à linge. Pourtant, elles ne sont pas toujours associées au manque de sommeil.

Causes La peau sous les yeux est parfois si mince qu’elle laisse transparaître les vaisseaux sanguins. « Les cernes se transmettent de génération en génération. On le constate sur les photos de famille », dit le dermatologue Ari Demirjian. Quant aux poches, si elles ont souvent à voir avec l’hérédité, elles peuvent également résulter de l’abus d’alcool ou de la rétention d’eau.

Solutions Des produits à base de vitamine C peuvent pâlir légèrement les cernes rendus plus foncés par une accumulation de mélanine – pigments dont le rôle est de protéger la peau contre les rayons UV et qui lui donnent sa couleur, mentionne le Dr Demirjian. Mais aucun traitement n’est en mesure d’améliorer l’opacité de la peau ni d’atténuer la couleur naturellement violacée des vaisseaux sanguins.

Bon à savoir « Les cernes pourraient être le signe d’une allergie alimentaire ou d’une carence en vitamine K, surtout chez les enfants », avance la docteure en naturopathie Natasha Turner, auteure ontarienne de best-sellers, dont The Carb Sensitivity Program, et collaboratrice à Chatelaine.

Astuces On peut déposer des sachets refroidis de thé vert ou de tisane à la camomille sur les yeux : ils activeront la circulation sanguine et lymphatique, ce qui devrait déloger les pigments stagnants. Si rien ne marche, on se tourne vers un bon anticernes jaune pour neutraliser la teinte mauve de son (bien involontaire) look de raton laveur.


PLAQUES SÈCHES
La peau est sèche, rouge et elle pique. Parfois, des vésicules – des microbulles de liquide – apparaissent. Le défi, c’est de ne pas se gratter ! En fait, le terme eczéma est un fourre-tout qui désigne plusieurs problèmes de peau. La forme la plus répandue est la dermatite atopique, une maladie inflammatoire due à un emballement du système immunitaire et souvent associée à l’asthme et au rhume des foins. Les eczémas allergiques se manifestent pour leur part au contact d’irritants, comme l’herbe à puce, de métaux, comme le nickel, ou de produits chimiques.

Causes Le système immunitaire et les gènes sont les principaux coupables, encore une fois. «L’épiderme des personnes qui souffrent de dermatite atopique est différent et se déshydrate plus facilement, ce qui favorise les démangeaisons », explique le Dr Robert Bissonnette, dermatologue spécialisé en recherche fondamentale et clinique.

Solutions Bien des gens vont réussir à ­maîtriser leur eczéma avec une protection et une hydratation adéquates. « Des émollients contenant des céramides – constituants essentiels de la couche cornée qui aident à conserver l’hydratation – sont recommandés », ajoute le chercheur. On doit utiliser des crèmes, plus riches en huile, et non des lotions, trop légères pour être efficaces. Les produits et les savons irritants sont à bannir. Des médicaments agissant sur le système immunitaire seront bientôt commercialisés pour le contrôle des eczémas graves.

Bon à savoir « Les probiotiques pourraient diminuer l’eczéma en régulant la réponse immunitaire de la muqueuse intestinale », soutient la nutritionniste Hélène Baribeau. La naturopathe Natasha Turner dit d’ailleurs en prescrire, de même que des huiles de poisson. Pour apaiser et hydrater la peau, elle recommande les baumes SkinFix, des produits à base d’oxyde de zinc, d’avoine colloïdale et d’huile d’amande douce fabriqués en Nouvelle-Écosse.

peau-produits

À essayer Le Baume réparateur SkinFix pour le corps (16,50 $/60 g).

Astuces La cosméticienne Catherine Germain est aux prises avec l’eczéma depuis l’enfance. Or, sa peau est magnifique. Son conseil : se laver le visage à l’eau tiède ou fraîche, jamais à l’eau chaude, et appliquer un hydratant comme Toleriane Ultra (34 $/40 ml), ou Cicaplast (19 $/40 ml)de La Roche-Posay, sur l’épiderme encore humide. La formule SOS (30 $/40 ml), de Jouviance, est aussi d’un grand secours pour les peaux très sèches et déshydratées.

Lire notre article sur les thermes de La Roche-Posay, en France.


SQUAMES
Une peau rougie surmontée de petites squames blanches fait soupçonner un psoriasis. Cette affection amène les cellules de la peau à se renouveler trop rapidement. Les cellules mortes n’ayant pas le temps de se détacher, de fines lamelles de peau restent collées à la surface de l’épiderme et deviennent du même coup visibles.

Causes Le psoriasis est causé par un désordre du système immunitaire. Dans 20 % à 30 % des cas, l’inflammation touche aussi les articulations. Ce trouble est souvent déclenché par une infection virale ou bactérienne, une allergie à un médicament ou un grand stress.

Solutions Pour le psoriasis léger, le médecin prescrit des pommades à la vitamine D, qui ralentissent la division cellulaire, ou à base de cortisone, qui calment l’inflammation. Pour les cas plus graves, on a recours à des médicaments qui ciblent le système immunitaire. La photothérapie, qui reproduit de façon artificielle le rayonnement solaire, est également efficace, car les rayons UVB détruisent les cellules inflammatoires de la peau.

Bon à savoir « Selon certaines études, le régime méditerranéen, riche en oméga-3, réduirait l’inflammation », dit la nutritionniste Hélène Baribeau. La naturopathe Natasha Turner croit pour sa part qu’une sensibilité au gluten ou aux produits laitiers pourrait être en cause, mais accuse surtout le stress. « Bien des gens atteints de psoriasis sont stressés, affirme-t-elle. Je leur prescris de l’ashwagandha, une plante qui favorise le sommeil et équilibre le système nerveux. » Elle a également constaté que certains gros buveurs d’alcool souffraient de cette affection. « Je leur recommande du chardon-Marie, une plante reconnue pour améliorer le fonctionnement du foie. »


TACHES PIGMENTAIRES
On les appelle « taches de vieillesse », mais ces taches brunes qui constellent la peau des mains et du visage sont en réalité causées par les rayons UV. « Autrefois propres aux gens dans la cinquantaine, les lentigos solaires apparaissent de plus en plus tôt, remarque le Dr Demirjian. Certaines personnes en ont dès l’âge de 30 ans.

Solutions Prescrites par le médecin, les crèmes à base de rétinoïdes accélérant le renouvellement cellulaire sont très efficaces. L’acide glycolique (de la famille des AHA, ou acides alpha-hydroxylés) se révèle un peu moins performant, mais il est vendu sans ordonnance. Un traitement à la lumière pulsée (IPL, pour intense pulsed light) peut aussi effacer les lentigos solaires en une à cinq séances. « Les ondes lumineuses de l’IPL font disparaître non seulement les taches, mais aussi les points noirs, les comédons, les rougeurs dues à la couperose bénigne et les ridules ! » s’enthousiasme la Dre Chloé Sylvestre. Seul bémol ? Le prix : autour de 400 $ la séance.

Bon à savoir Si l’on ne prévient pas l’apparition de nouvelles taches, tout sera à recommencer. Il faut donc appliquer tous les jours un écran solaire avec un indice de protection UV de 30 et adopter le port du chapeau.

Lire notre article sur les thermes de La Roche-Posay, en France.