Le cellulaire à table, c'est non et voici pourquoi

On le voit partout: plein de gens prennent leur repas les yeux rivés sur leur téléphone, sans même parler avec la personne qui est assise devant eux! Le cellulaire s’est invité à table. Et rien n’indique que ce soit une bonne chose.

 
Photo: Getty Images/HeroImages

Plus on est conscient du plaisir que nous procure la nourriture, plus il est facile d’adopter de bons comportements alimentaires, à commencer par celui de manger quand on a réellement faim. À l’inverse, manger devant la télé – et probablement aussi consulter son cellulaire pendant les repas – brouille les signaux de satiété que nous envoie le cerveau. Par exemple, les enfants qui avalent leur assiette en regardant La Pat’Patrouille ou Les Argonautes seraient plus à risque de trop manger et de prendre du poids. Des chercheurs de l’Université du Minnesota ont d’ailleurs observé que les adolescents qui utilisaient souvent leur appareil électronique à table faisaient des choix alimentaires qui laissaient à désirer. Ils consommaient plus de fast-food et de boissons sucrées que ceux qui n’avaient pas cette habitude, et beaucoup moins de fruits, de légumes et de lait.

Les relations familiales se bâtissent lors des repas (eh oui! même quand le ton monte un peu parce que Junior refuse de manger son brocoli!). Bien des psychologues sont inquiets de la simple présence physique d’un cellulaire à table. Selon eux, cela risque de perturber la communication… et de créer des conflits. L’intrus semble en tout cas déranger beaucoup de monde: 88 % des gens estiment qu’utiliser son cellulaire pendant un souper de famille est un manquement grave à l’étiquette, et 62 % n’approuvent tout bonnement pas son utilisation au restaurant, révèle une étude menée auprès de 3 200 personnes et publiée en 2015 par le centre de recherche américain Pew Research Center.

La règle est simple: pas de distractions électroniques à table. On ferme la télé, on range le cellulaire et on n’écoute pas de musique avec des écouteurs. On reste connecté au moment présent, à ce qui se trouve dans l’assiette et aux gens autour de soi.

Annie Ferland est nutritionniste et docteure en pharmacie, et elle a créé sciencefourchette.com.

À lire aussi: 6 façons d’améliorer sa concentration

Impossible d'ajouter des commentaires.