Nutrition

Attention : nouvelles étiquettes alimentaires

Santé Canada modifiera bientôt le tableau de la valeur nutritive et la liste des ingrédients figurant sur les emballages.

Après consultation, Santé Canada modifiera, au cours des prochains mois, le tableau de la valeur nutritive et la liste des ingrédients figurant sur les emballages. Tandis que le ministère fédéral de la Santé, sur son site web, invite la population à commenter ces propositions jusqu’au 11 septembre, Châtelaine les a soumises au jugement de deux spécialistes : Nathalie Jobin, nutritionniste et directrice d’Extenso à l’Université de Montréal, et le Dr Michel Lucas, nutritionniste et chercheur en épidémiologie au CHU de Québec.

tableau-valeur-nutrition-intro

 

Le tableau de la valeur nutritive

Les pour :

Le pourcentage de la valeur quotidienne (VQ)
Le message « 5 % VQ ou moins, c’est peu ; 15 % VQ ou plus, c’est beaucoup. » est inscrit au bas du tableau. « C’est utile pour comparer deux aliments, dit Nathalie Jobin. Si le taux de sodium d’un certain produit est de 14 % et celui d’un autre, de 6 %, on va préférer ce dernier. »

Les portions
La portion d’un produit est standardisée et se rapproche de ce que les gens consomment d’habitude. Exemple : toutes les étiquettes de yogourt indiqueront 3/4 tasse (175 g), soit une portion quotidienne du groupe « lait et substituts ». Jusqu’ici, le fabricant pouvait mettre la portion de son choix. « C’est à la fois plus réaliste et plus facile de comparer des aliments similaires », dit la nutritionniste.

La mention «Sucres ajoutés»
« Une idée intéressante, souligne le Dr Michel Lucas. On saura quelle quantité on consomme. » Quant à la nutritionniste, elle apporte un bémol : « Santé Canada ne compte pas le fructose pur comme le jus de fruits concentré, pourtant aussi nocif que le sucre blanc, dans les sucres ajoutés. »


Les contre :

Les calories en caractères gras
« Les gens sont obsédés par les calories. Pourquoi les mettre autant en évidence ? » se demande Nathalie Jobin. Le Dr Lucas ajoute : « En Amérique du Nord, on croit que toutes les calories se valent. C’est faux ! » Exemple : bien que caloriques, les noix sont bénéfiques à la santé cardiovasculaire.

La mention «Sucres totaux» et son maximum quotidien fixé à 100 g
« Ces sucres comprennent ceux présents naturellement dans les aliments, déplore la nutritionniste. Il faudrait plutôt avoir un plafond pour les sucres ajoutés, dont on souhaite voir la consommation diminuer. » Le Dr Lucas renchérit : « Quel message lance-t-on à la population ? Comme si 100 g de sucre blanc étaient équivalents à 5 portions de fruits ! » L’Organisation mondiale de la santé préconise un maximum de 6 c. à thé (25 g) par jour de sucres ajoutés – les Canadiens en consomment en moyenne 26 c. à thé (108 g).

 

La liste des ingrédients

Le pour :

Regroupement des sucres
Glucose, fructose, sirop… Ils seront tous classés sous « Sucres ». « Les ingrédients sont listés en ordre décroissant, dit Nathalie Jobin. En les regroupant, on peut mieux mesurer la teneur en sucre du produit. Avant, les sucres n’apparaissaient pas en haut de la liste parce qu’ils étaient répartis. »

tableau-valeurs-nutritives