Nutrition

La maladie coeliaque ou intolérance au gluten

Une maladie auto-immune du petit intestin, provoquée par la consommation de gluten, protéine contenue dans de nombreuses céréales (blé, orge, seigle, épeautre et kamut).

Victoria Pearson/Getty Images

C’est quoi?
Elle a une composante héréditaire. À la longue, la consommation de gluten détruit la paroi intérieure du petit intestin. On dépiste mieux la maladie grâce à un test sanguin qui, au cours des 10 dernières années, est devenu beaucoup plus précis. Une biopsie pourra confirmer que le petit intestin est atteint.

Quels sont les symptômes ?
Diarrhée, constipation, ballonnements, douleurs abdominales et articulaires, perte de poids, anémie, éruptions cutanées, ostéoporose, arthrite, syndrome de fatigue chronique, dépression, problèmes liés au système reproducteur.

La maladie cœliaque peut aussi prendre d’autres formes :
1. Maladie cœliaque asymptomatique
Le test sanguin et la biopsie sont positifs, mais la personne atteinte ne ressent aucun symptôme.

2. Maladie coeliaque potentielle
Le test sanguin est positif, mais la biopsie est négative, ce qui signifie que le petit intestin n’est pas abîmé mais vulnérable à la maladie.

La sensibilité au gluten
C’est quoi?
Une réaction de l’organisme aux aliments et aux boissons contenant du gluten. Contrairement à la maladie cœliaque, elle n’endommage pas le petit intestin. Les tests sanguins et la biopsie sont négatifs, mais les gens qui cessent de consommer cette protéine voient leurs symptômes disparaître.

Quels sont les symptômes?

Les mêmes symptômes gastro-intestinaux que ceux de la maladie coeliaque, mais moins aigus. Ainsi que fatigue, crampes ou engourdissements dans les jambes.

(Source : Center for Celiac Research de l’Université du Maryland)