Santé

Organiser sa pharmacie maison

Bandages, sirops, thermomètres, désinfectants... Votre pharmacie contient-elle tout ce qu’il faut pour soigner les petits bobos ?

Lorsque le mal de tête est intenable, que l’estomac brûle ou que bébé est fiévreux, les médicaments en vente libre peuvent nous dépanner si les symptômes sont mineurs. Avec un minimum de planification et de gestion, apprenez à maximiser l’efficacité de votre pharmacie maison.

Les médicaments de base
Le contenu de la pharmacie varie selon les besoins de chacun. Toutefois, il est bon d’avoir sous la main des produits qui soulagent certains symptômes communs, en plus du matériel de base servant à répondre aux urgences. « On n’a pas besoin de beaucoup de choses. Il faut de l’ibuprofène ou de l’acétaminophène pour soulager la douleur et la fièvre, en faisant attention aux contre-indications en cas d’allergies ou d’hypertension. Il est bon aussi d’avoir un sirop pour la toux, des médicaments contre la nausée, la diarrhée et les maux d’estomac. Ceci comble le plus urgent et pour le reste, on achète en fonction des besoins, » explique Mathieu Duchesne, pharmacien propriétaire affilié à Pharmaprix.

Quel désinfectant choisir ?
Le peroxyde n’est pas le meilleur produit pour nettoyer une plaie, son action étant de trop courte durée et inconfortable en raison de la sensation de brûlure qu’il provoque. On recommande donc de laver la blessure avec un savon non parfumé et de l’eau, puis de la désinfecter avec un produit antiseptique de type Baxedin. L’antiseptique détruit localement les bactéries, réduisant leur nombre et empêchant leur prolifération. Ce procédé vise à prévenir l’infection, mais si celle-ci s’installe avec rougeur et enflure, on utilise un onguent antibiotique comme le Polysporin, qui aide à accélérer la guérison. L’antibiotique est une substance capable de bloquer la multiplication ou de tuer certaines bactéries selon la nature de son spectre.

Matériel de base
• Thermomètre médical électronique
• Petits ciseaux à bouts ronds
• Pince à échardes
• Alcool à 70 pour désinfecter des instruments avant utilisation
• Gants jetables
• Coton hydrophile
• Compresses stériles
• Pansements adhésifs de différentes tailles
• Ruban adhésif hypoallergénique
• Compresses chaud-froid (Cold/Hot Pack)

MÉDICAMENTS DE BASE
MAUX & SYMPTÔMES

Fièvre, maux de tête, douleurs.

MÉDICAMENTS

Tylenol
Advil, Motrin
Anacin, Bayer

MOLÉCULES

Paracetamol ou acétaminophène
Ibuprofène
Aspirine. (Ne pas administrer aux moins de 18 ans et avec précaution aux personnes âgées.)

Congestion nasale Sudafed Pseudoéphédine
Toux grasse Robitussin (sirop expectorant) Guaifénésine
Toux sèche Sirop Benylin DM Dextrométhorphane
Allergies Antihistaminique Claritin
(sans somnolence)Antihistaminique Benadryl
Loratadine

Diphénhydramine

Coupures, éraflures, brûlures Solutions antiseptiques pour nettoyer la plaie, Baxedin

Onguent antibiotique pour guérir l’infection
(Polysporin, Neosporin)

Chlorhexidine

Polymyxine B

Nausée, mal des transports Gravol Dimendydrinate
Hyperacidité gastrique, flatulence Rolaids Calcium et magnésium
Douleurs musculaires, entorse Bengay, Myoflex, (baume analgésique)

Les médicaments indiqués ici le sont à titre d’exemple. Leur liste n’est pas exhaustive ni l’énumération de leurs molécules ou ingrédients médicinaux. Plusieurs de ces médicaments se trouvent parmi les marques maison des grandes chaînes de pharmacies à moindre coût.

Organisation
Contrairement à l’habitude, les médicaments ne doivent pas être conservés dans la salle de bains ni dans la cuisine et ce, en raison de l’humidité et des écarts de température. On doit plutôt les garder dans un endroit sec et frais, à l’abri de la lumière et à température constante comme dans un placard de couloir ou de chambre. « On conseille de garder les produits au même endroit, d’éviter la salle de bains et de surveiller les dates de péremption, » rappelle Mathieu Duchesne. Les tablettes ou les compartiments sont idéalement situés en hauteur et la porte de l’armoire est verrouillée pour protéger les enfants. Prévoyez trois ou quatre compartiments ou tablettes qui serviront aux médicaments pour adultes, à ceux pour enfants, aux médicaments sur ordonnance, ainsi qu’aux pansements et instruments.

Gestion
Gérer sa pharmacie, c’est avant tout surveiller les dates de péremption des médicaments et voir à renouveler les médicaments et fournitures sur le point de manquer. « On conseille de faire le ménage une fois l’an car les médicaments sont valides pour une période minimale d’une année, selon les entreprises et les articles, » poursuit Mathieu Duchesne. À titre d’exemple, les gouttes pour les yeux sont périmées après un mois et leur utilisation après la date de péremption comporte des risques d’infection. De leur côté, les sirops se conservent environ trois mois alors que les onguents se gardent un an. Il ne faut jamais jeter les médicaments dans la poubelle ou les toilettes, mais bien les rapporter à la pharmacie qui s’en débarrasse de façon sécuritaire pour l’environnement. Conservez les médicaments dans leur emballage d’origine avec la notice explicative.

Prudence
Même en vente libre, un médicament doit être administré avec prudence. Lisez attentivement la notice d’emballage et demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien pour des questions concernant l’efficacité ou la posologie du produit. Respectez toujours les indications et les avertissements du fabricant en les utilisant.