Société

Deux soeurs afghanes résilientes et autres nouvelles féminines

Tour d’horizon des nouvelles récentes qui concernent les femmes d’ici comme d’ailleurs.

Manifestation France

En France, certains rappels sont nécessaires.
Photo : La Presse Canadienne

Alerte aux machos

Sous la déferlante de contenus misogynes circulant sur Internet, les jeunes Français sont devenus plus sexistes que leurs aînés. D’après une récente étude, près du quart des hommes âgés de 25 à 34 ans considèrent qu’il faut parfois être violent pour être respecté, contre 11 % des plus de 35 ans. Parallèlement, 15 % trouvent normal qu’une femme arrête de travailler pour s’occuper des enfants, contre 9 % des plus âgés. Enfin, seulement 48 % jugent problématique l’image des femmes véhiculée par la porno, contre 79 % des plus de 65 ans. Le Haut-Conseil à l’égalité déclare l’urgence d’agir au moyen de mesures de protection et de répression des comportements sexistes, mais aussi de prévention dès le plus jeune âge.

Source : Baromètre sur le sexisme 2023 du Haut-Conseil à l’Égalité

Astronaute américaine Christina Kloch

Photo : Getty Images

«  J’espère que pendant mon séjour [en orbite autour de la Lune] je pourrai porter les espoirs, les rêves et les aspirations de toute l’humanité, tant des jeunes que des rêveurs qui ont vu le premier atterrissage d’Apollo [en 1969].  »

— L’astronaute américaine Christina Koch , première femme à partir en orbite autour de la Lune dans le cadre de la mission Artemis II, prévue en novembre 2024 par la NASA. Le vaisseau Orion sera en orbite pendant une dizaine de jours.

Source : Inverse, Webzine, couvrant la technologie, la science et la culture

90 %

C’est la proportion des articles de journaux traitant de finances qui, lorsqu’ils s’adressent aux femmes, leur expliquent comment faire des économies et bien profiter des soldes. En revanche, lorsque ces articles s’adressent aux hommes, 70 % traitent plutôt de rendements et d’investissements. Bref, les hommes investissent et les femmes magasinent…

Source : Starling Bank

contraception

À quand la contraception gratuite pour les Québécoises ? Photo : iStock.com

Contraception sans condition

L’accès aux moyens de contraception hormonaux et oraux est désormais gratuit en Colombie-Britannique. Au Québec, le remboursement partiel de la pilule contraceptive et du stérilet n’est offert qu’aux femmes admissibles à certains régimes de la RAMQ et crédits d’impôt. Mais s’il n’en tenait qu’à Québec solidaire, la contraception serait gratuite ici aussi. Le parti argue que les frais qu’il en coûterait à l’État ne dépasseraient pas ceux actuellement déboursés dans les soins pour les grossesses non désirées.

Source : Radio-Canada

Bien s’informer sur l’IVG

À celles qui envisagent une interruption volontaire de grossesse, le site À moi de choisir offre des explications neutres et fiables afin de les aider à prendre une décision éclairée. À l’origine du projet, la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, appuyée par des militantes, compte ainsi pallier la pénurie d’information sur l’avortement dans ces régions. Le site rappelle en outre à celles qui s’en inquiéteraient que tout acte médical est confidentiel.

Source : amoidechoisir.ca

Yulduz et Fariba Hashimi

Yulduz et Fariba Hashimi sur le podium, en Suisse. Photo : Getty Images

Résistance sur deux roues

Passionnées de cyclisme, les sœurs Yulduz et Fariba Hashimi ont fui le régime des talibans, en Afghanistan, pour se réfugier en Italie où elles continuent de s’entraîner. Dans leur pays, les femmes n’ont plus le droit de faire du sport. Un championnat afghan de cyclisme sur route féminin a quand même été organisé en Suisse l’automne dernier et elles y ont décroché la première et la deuxième place, devant une cinquantaine de compétitrices.

Par ces exploits, les deux jeunes coureuses de 19 et 22 ans veulent sensibiliser le monde aux injustices qui portent atteinte aux droits de la personne en Afghanistan. Elles espèrent participer aux Jeux olympiques de 2024 à Paris au sein de l’équipe des réfugiés du Comité international olympique ou en tant que représentantes de leur pays natal, si la situation politique s’améliore d’ici là…

Source : BBC

À lire aussi : 
L’Avenue prometteuse, un centre d’hébergement pour sortir de la prostitution
Double peine pour les détenues et autres nouvelles féminines

POUR TOUT SAVOIR EN PRIMEUR

Inscrivez-vous aux infolettres de Châtelaine
  • En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.