Vie pratique

On a testé... l'autocuiseur

Version moderne des fameux prestos de jadis, les autocuiseurs électriques trouvent leur place dans bon nombre de cuisines. Ces appareils de cuisson multifonctions permettent de préparer les repas en moins de deux, tout en préservant la valeur nutritive des aliments. Nous en avons soumis trois au banc d’essai.

Autocuiseur, Ricardo, 119,99 $

AUTOCUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTION RICARDO

Sa promesse
Facile d’utilisation, il offre 10 fonctions préprogrammées qui permettent de préparer des plats de tous les jours comme ceux des grandes occasions.

On aime
Le rapport qualité-prix. Cet autocuiseur d’une capacité de 6 litres n’a rien à envier aux produits comparables plus chers. Son meilleur atout? Sa grande simplicité. On fait cuire une volaille ? On a plutôt le goût d’une soupe ou d’un yogourt maison? Hop ! On dépose les ingrédients dans la cuve antiadhésive, on appuie sur la touche correspondant au plat désiré et l’appareil s’exécute. De plus, il comporte un livret de recettes signées RICARDO : on cuisine donc en terrain connu.

On aime moins
Les accessoires de remplacement sont assez difficiles à trouver. Pour les obtenir, il faut s’adresser directement au fournisseur puisque les boutiques et grands magasins ne les tiennent pas en stock.

Autocuiseur, Instant Pot, 159,99 $

AUTOCUISEUR MULTIFONCTION 9-EN-1 DUO PLUS, INSTANT POT

Sa promesse
Cet autocuiseur multifonction nous propose de remplacer jusqu’à neuf appareils de cuisine.

On aime
C’est l’autocuiseur électrique original… et la marque la plus connue. Instant Pot dispose donc d’une immense communauté d’utilisateurs qui nourrissent le site web d’astuces et de recettes variées. En plus des fonctions de cuisson sous pression et de cuisson lente pour les mijotés, l’Instant Pot offre la cuisson sous vide et même la stérilisation des pots – très pratique pour la préparation de confitures et la mise en conserve de fruits et légumes. Autre petit plus, il vient avec un joint d’étanchéité supplémentaire. Comme cet accessoire finit par prendre l’odeur de la nourriture, il est bien d’en avoir un second sous la main, qu’on réservera aux desserts. On évitera ainsi que la cuisine sente la soupe aux légumes alors qu’on prépare du yogourt !

On aime moins
La cuve de 6 pintes (2,8 litres) est en inox plutôt qu’en revêtement antiadhésif. Les aliments ont tendance à coller au fond lorsqu’on règle l’appareil à la fonction «sauté». De plus, le manuel d’instruction est un peu compliqué et fastidieux à lire.

Autocuiseur, Breville, 369,99 $

AUTOCUISEUR FAST SLOW PRO DE BREVILLE

Sa promesse
Il combine la cuisson sous pression et la cuisson lente de type mijoteuse. Il peut également être utilisé comme cuiseur à riz.

On aime
Des trois autocuiseurs testés, c’est celui qui offre le plus d’ajustements de cuisson. C’est aussi le plus luxueux. Sa cuve en acier inoxydable robuste et ses boutons de commande à roulette lui confèrent un look résolument moderne. Côté performance, on peut aisément y faire sauter les aliments à même la cuve de cuisson. Son élément chauffant, très efficace, permet de faire revenir de l’ail sans le brûler, de saisir une pièce de viande ou de laisser mijoter une sauce à spaghetti sans danger qu’elle colle au fond. L’appareil vient avec un livre de recettes qui mettent l’eau à la bouche.

On aime moins
Son prix.