Alanis Obomsawin: l'art autochtone au musée

À 86 ans, la cinéaste Alanis Obomsawin continue de nous faire découvrir son peuple, cette fois, par les arts visuels.

 
Photo: Cosmos Image

On connaît mal l’art autochtone, et c’est dommage! Cet été, on aura le privilège de découvrir les émouvantes gravures de l’artiste, cinéaste et autrice montréalaise Alanis Obomsawin dans le cadre de l’exposition Une artiste et sa nation: les vanniers waban-akis d’Odanak. Ses œuvres – desquelles émanent une saisissante douceur – sont inspirées de l’expérience, des souvenirs et des mythes de son peuple. Elles illustrent l’histoire et la résilience de la nation waban-aki à travers des créations qui représentent des figures maternelles, des animaux sauvages ainsi que des créatures singulières surgies des confins des légendes. La sélection de près de 40 gravures sera accompagnée de paniers, bols et autres objets composés de paille et d’herbe, façonnés par les membres de la nation waban-aki d’Odanak, installée dans les environs de Sorel-Tracy.

Du 8 juin au 25 août au Musée des beaux-arts de Montréal.

À lire aussi: Femmes autochtones disparues et assassinées: qu’est-ce qu’on fait maintenant?

Impossible d'ajouter des commentaires.