Anne-Marie Withenshaw: passion cuisine de rue

Qui de mieux qu’Anne-Marie Withenshaw, l’animatrice la plus foodie en ville, pour nous accompagner dans l’univers des camions de bouffe montréalais?

 

Bannière #BouffeDeRueChâtelaine

Tester plus de 300 tables, ça forme un palais. Grâce à l’animation de Guide restos Voir sur Évasion (de 2009 à 2014), « je suis passée de celle qui fréquentait beaucoup les restos à celle qui peut en parler », résume Anne-Marie Withenshaw. « C’est encore l’émission dont on me parle le plus. » Cet amour contagieux de la chère n’a pas échappé à la Ville de Montréal, qui a cette année demandé à l’animatrice épicurienne de siéger au comité délivrant les nouveaux permis aux casse-croûtes roulants.

Anne-Marie Withenshaw
Photo: Maude Chauvin

Petit rappel : si les camions sont admis dans les festivals depuis toujours, ils n’ont obtenu le droit de s’installer ailleurs dans la métropole qu’en 2013. « L’an dernier, Montréal a gonflé sa flotte en accordant 30 permis, c’est pourquoi cette année elle n’en a donné que 6. Il y a beaucoup de critères à respecter, mais le mot d’ordre reste la simplicité », explique celle qui a dû trancher en compagnie de Pasquale Vari, chef et professeur à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, et de Christine Plante, journaliste et auteure de Street Cuisine. « Ce qui fait un bon food truck : un menu concis, rapide à exécuter, un camion qui attire l’œil et de la bouffe qu’on peut manger avec les mains ou en petites bouchées – personne ne veut se battre avec des fettucines dans un parc ! »

Anne-Marie devient chroniqueuse et blogueuse Art de vivre pour Châtelaine (à surveiller dès le 12 août)!

Les camions se stationnent en effet souvent près d’un espace vert, un ingrédient qu’apprécie Anne-Marie. « C’est une façon commode de pique-niquer quand on a des enfants et qu’on veut s’épargner la tâche de tout organiser. Le bonheur, c’est aussi de manger entre amis, de façon conviviale, sans flaflas. »

Au menu professionnel d’Anne-Marie : En plus d’animer cet été À couteaux tirés à TVA, Tandem avec Rebecca Makonnen, à ICI Radio-Canada Première, le vendredi à 19 h tout l’été, et de s’apprêter à reprendre la barre de C’est juste de la TV à ARTV cet automne, elle est aussi ambassadrice depuis peu pour Marché Goodfood, une entreprise québécoise qui propose des boîtes d’ingrédients frais et des recettes pour des repas à cuisiner chez soi. marchegoodfood.ca

La scène montréalaise se démarque d’autres villes qui accueillent des camions de cuisine de rue. « À Los Angeles, il y a énormément de food trucks, et c’est parce que de nombreux restaurateurs ne peuvent se payer un local. C’est leur façon de commencer. Ici, le mouvement a été lancé et encadré par l’Association des restaurateurs de rue du Québec, et seuls ceux qui ont une adresse peuvent aussi posséder un camion. L’offre reflète la diversité des restos de la ville ; elle est plus raffinée, avec un côté festif. »

Cette présence de la cuisine de rue dans sa ville natale, Anne-Marie ne l’aurait jamais imaginée il y a une quinzaine d’années… Elle se souvient de son premier achat à un camion de Los Angeles en 2001, alors qu’elle est VJ à MusiquePlus : « Le meilleur taco au monde », et le début d’une histoire d’amour. « Plus tard, quand je couvrais le Festival international du film de Toronto pour l’émission Flash, je m’arrêtais souvent en robe de soirée à un kiosque à hotdogs pour goûter aux saucisses polonaises… »

Aujourd’hui, elle profite avec plaisir de l’offre abondante de l’été montréalais. Parmi les camions qu’elle adore, elle nous en présente quatre. Chacun nous fait cadeau d’une recette que l’on pourra reproduire chez soi.

À LIRE: 25 camions de bouffe de rue qu’on adore

Les coups de cœur d’Anne-Marie

Photo: Maude Chauvin
Photo: Maude Chauvin

Grumman’78

Fondateurs : Gaëlle Cerf, Hilary McGown et Marc-André Leclerc

« On ne peut pas ignorer celui qui a fait démarrer le mouvement à Montréal et qui se démarque par ses tacos. Mon pref’ : le Banh mi au porc effiloché. »

À LIRE : Saumon Spicy D et salade de fenouil au yuzu du Grumman’78

 

 

Photo: Maude Chauvin
Photo: Maude Chauvin

La Panthère verte

Fondateur : Chaim Shoham

« Le plus beau camion à Montréal, et le plus santé, puisque tout ce qu’on y sert est végétalien et bio. Son sandwich aux falafels, c’est le meilleur ! Je l’aime avec la sauce traditionnelle, mais le FalaFusion est aussi bon. »

À LIRE : Sandwich aux falafels traditionnel de La Panthère verte

 

Photo: Maude Chauvin
Photo: Maude Chauvin

Lucille’s

Fondateur : Paul benjamin

« La brasserie du même nom, rue Sainte-Catherine Ouest, et le Oyster Dive, avenue Monkland, figurent parmi mes restos favoris pour les huîtres et autres fruits de mer apprêtés sans façon… Mais leur guédille au homard est encore plus délicieuse quand on la mange dehors, à côté du camion décoré de sirènes façon sixties. »

À LIRE : Guédilles au homard du Lucille’s 

 

Le camion de rue Schnitzel Truck et sa fondatrice Annie Clavette.
Photo: Maude Chauvin

Schnitzel Truck

Fondateurs : Annie Clavette et Stefan Jacob

« Le couple derrière ce camion possède aussi le Burger Truck, le Bacon Truck et le resto Le Gras dur. Leur philosophie m’a jetée par terre. Annie Clavette et Stefan Jacob ne font affaire qu’avec les meilleurs producteurs locaux (même leurs boissons gazeuses sont d’ici), qu’ils connaissent tous, et leurs schnitzels sont excellents. Ils proposent de la bouffe riche mais de grande qualité. »

À LIRE : Schnitzels de poulet et salade de concombre allemande du Schnitzel Truck

3 autres chouchous

  1. La fille d’Anne-Marie, presque trois ans, a un faible pour, surprise !, Monsieur Crémeux du chef Martin Juneau et ses cornets exquis. « Il fait aussi les meilleurs sandwichs à la crème glacée de la vie ». Foi de maman.
  2. Winneburger du Nouveau Palais « Un Winnebago plutôt qu’un camion traditionnel, avec une vibe très années 1970, qui rappelle les snack-bars de mon enfance. À essayer : le cheeseburger. »
  3. Traiteur Guru « Le préféré de Jay, mon mari. Un camion ultracoloré, un chef (Amar Choudhry) qui a la tête d’un personnage bollywoodien, et un poulet au beurre accompagné d’une sloche à la mangue ou d’un chaï latté maison ? Oui, SVP ! »

Impossible d'ajouter des commentaires.