Culture

Trois questions à Guylaine Tremblay

Surprise! Guylaine Tremblay ajoute une corde à son arc: animer le magazine social Banc public, dès le 9 septembre, 20h, à Télé-Québec.

Guylaine-Tremblay

Quel est le concept de l’émission ?
Parler de sujets de société avec ouverture. On a tendance à généraliser, alors que, pour se former une opinion intelligente, mieux vaut connaître les tenants et aboutissants des questions comme l’homophobie dans le sport ou la paternité tardive. On ne changera pas le monde, mais on veut apporter un autre éclairage, du matériau pour réfléchir.

Comment abordez-vous ce nouveau rôle ?
Je sors de ma zone de confort, mais comme j’aime me brasser la cage… J’arrive en toute humilité, avec ma curiosité envers les autres, mon écoute, mon empathie. Je n’ai pas la prétention de faire un travail journalistique.

Sujet brûlant : dans quel état retrouverons-nous Marie dans Unité 9?
Marie Lamontagne, que j’aime particulièrement, n’est pas au bout de ses peines. Tout ce que je peux dire, c’est que cette femme-là va devoir descendre très bas pour remonter.

Pour une incursion dans les coulisses d’Unité 9, c’est ici

À suivre les mardis à 20 h, dès le 15 septembre