Trucs et conseils

5 façons de gaspiller moins d’aliments

Bon an mal an, au pays, chaque ménage jette l’équivalent de 400$ de nourriture. Pourtant, il existe bien des façons d’éviter que nos aliments ne finissent au compost ou, pire, à la poubelle. Voici des astuces assez simples, bonnes pour l’environnement… et pour le portefeuille !

Planifier
Pour dire adieu aux vieux légumes rabougris et aux aliments qui traînent trop longtemps dans le frigo, un truc reste infaillible : on planifie ses repas. On rédige le menu des trois ou quatre prochains jours, sans oublier d’y inclure tous les aliments qu’on a déjà à la maison. Aucun gaspillage en vue.

Faire une liste d’épicerie
Voilà un outil indispensable! On y note tous les ingrédients nécessaires pour concocter nos bons petits plats, du déjeuner aux collations. Et on la respecte… Aucun aliment ne devrait être déposé par hasard dans le panier, car tout ce qu’on achète est planifié.

Acheter moins et plus souvent
Lorsqu’on fait les courses une seule fois par semaine, il se peut que les fruits et légumes ne soient pas au sommet de leur forme après six jours passés sur le comptoir ou au frigo… Si on a tendance à jeter des aliments, mieux vaut se procurer uniquement ceux que l’on consommera dans les quelques jours qui suivent et retourner à l’épicerie quand il n’y en a plus !

Reporter les courses d’une journée
Quand on pense qu’on n’a plus rien dans le frigo, bien souvent, on y trouve encore amplement de quoi se sustenter ! On apprend à cuisiner avec tout ce qui reste (la fameuse méthode « touski ») : omelettes, soupes-repas, pâtes, sautés. On fait appel à sa créativité et on évite que les nouveaux venus de l’épicerie ne volent la vedette aux légumes légèrement ramollis.

S’inspirer à haute vitesse
En manque d’idées pour apprêter les restants ? On se tourne vers Internet. Il suffit d’inscrire dans un moteur de recherche le mot « recette », suivi des ingrédients que l’on a sous la main, pour dénicher plusieurs bonnes suggestions.

Annie Ferland est nutritionniste et docteure en pharmacie. Elle a créé sciencefourchette.com