Trucs et conseils

Utiliser les herbes salées

« J’ai fait plusieurs pots d’herbes salées cet automne. C’est délicieux dans les soupes maison. J’aimerais avoir des idées pour utiliser mes herbes autrement. »

La méthode de salaison utilisée pour la fabrication des herbes salées est très ancienne. Elle permet de prolonger la durée de conservation, notamment grâce à l’effet bactéricide du sel utilisé en grande quantité. Faciles à faire, les herbes salées sont composées de fines herbes et de légumes tels que la ciboulette, les carottes, le persil, les oignons, la sarriette, le céleri ou les feuilles de céleri. Le tout est haché finement et mis en bocal en alternance avec du sel.

Les soupes ne sont pas les seuls mets d’hiver à profiter de la touche estivale que donne ce mélange au goût d’antan. Ragoûts, purées de pomme de terre, farces, hamburgers d’agneau haché, marinades, trempettes, fromage à tartiner et sauces pour poisson se marient heureusement avec les herbes salées. En fait, ces dernières peuvent s’incorporer à toutes les recettes qui demandent du sel. On les ajoute progressivement tout en goûtant pour éviter de trop saler le plat. Une cuillerée à soupe d’herbes salées correspond à peu près à une cuillerée à thé de sel. On peut aussi les rincer à l’eau froide pour enlever le surplus de sel. Bonne expérimentation !

DÉPOSÉ SOUS: