Ronde, et alors?

« Merci d’être là » : Ronde, et alors? en nomination au Prix IMAGE/in

«Allais-je devenir la petite grosse de service, celle qui porte l'étiquette «Ronde et fière de l'être!» Notre chroniqueuse Joanie Pietracupa revient sur les débuts de sa collaboration avec Châtelaine, alors qu’elle et son blogue Ronde, et alors? sont sélectionnés ces jours-ci au Prix IMAGE/in.

Je me souviens du moment où Martina Djogo, rédactrice en chef numérique au Châtelaine, m’a téléphoné, il y a presque un an. Je venais de me lancer à la pige comme rédactrice mode et beauté, et, un peu comme tous ceux qui vivent cette situation, j’angoissais à l’idée de ne pas avoir assez de travail, pas d’horaire fixe, de collègues avec qui «brainstormer» ou tout simplement échanger, pas de projets stimulants ou de paye régulière. En d’autres mots, je souffrais du TANTA (Trouble d’Anxiété du Nouveau Travailleur Autonome), une maladie fictive et malheureusement trop bien connue des pigistes. Puis — nuages qui s’écartent pour laisser passer un rayon de soleil sur fond de musique d’anges qui chantent «Ahhh!» en chœur — il y a eu cette offre incroyable. Celle d’avoir mon blogue à moi, où je publierais un billet par semaine, sur le site de fr.chatelaine.com.

«T’es sûre?», ai-je demandé à Martina, incrédule. «Ben oui, t’es drôle, toi, a-t-elle répondu avec aplomb. Faut juste que j’en parle à mes patronnes, mais je suis certaine qu’elles vont être aussi emballées que moi par ce projet.» Quelques secondes de pause. J’en ai profité pour faire une mini danse de la victoire pendant qu’elle écoutait le silence. Tout à coup, un gros point d’interrogation: «Et je vais parler de quoi, comme ça, à chaque semaine?» Elle: «J’avais l’idée d’un blogue taille plus; ça te dirait?» Je l’avoue: ma balloune a dégonflé. Vite et bruyamment. Allais-je devenir la petite grosse de service, celle qui porte l’étiquette «Ronde et fière de l’être!» autour de son cou comme une militante pro-rondeurs? Allais-je même avoir quelque chose d’intéressant ou de pertinent à raconter au-delà de deux semaines? Qui donc lirait ce blogue axé sur un sujet si précis et dans l’air du temps (sauf le féminisme, y a-t-il quelque chose de plus tendance que la diversité corporelle, en ce moment?)

Photo: Maude Chauvin

Photo: Maude Chauvin

À LIRE: Blogue «Ronde, et alors?» nominé aux Prix IMAGE/in

J’ai évidemment dit oui, envers et contre tout. J’ai plongé tête la première dans cette aventure, sans hésiter ni douter de ma décision une seule seconde. J’ai d’abord été soutenue par l’équipe de Châtelaine, puis par ma famille et mes amis, mes relations de travail, mes connaissances et — enfin!— par vous, chers lecteurs et lectrices. Vous qui commentez, réagissez, partagez et même à l’occasion vivez mes histoires hebdomadaires. Vous qui me faites réaliser un peu plus chaque semaine que j’ai beaucoup de chance de faire ce que je fais et d’être payée pour le faire. Vous qui m’encouragez, me soutenez, me faites rire, réfléchir, fâcher ou pleurer, me donnez votre point de vue, me dites haut et fort si vous n’êtes pas d’accord avec mes propos, ou au contraire, si j’ai réussi à vous inspirer, à vous pousser à bien manger et à bouger, à vous apprécier tel(le) que vous êtes, peu importe votre taille, votre poids ou votre silhouette. Je vous le dis aujourd’hui, la relation qui nous unit est une des plus belles que j’ai vécues dans ma vie. C’est précieux, ça.

C’est pourquoi je voulais prendre le temps de vous dire merci aujourd’hui. Merci d’être là, fidèles au poste ou à l’occasion, tels des touristes curieux, et d’avoir contribué à faire de ce blogue une véritable réussite, un lieu d’expression et d’échange sur les importantes questions de la diversité corporelle, de la confiance et de l’amour de soi. D’ailleurs, quand j’ai appris que «Ronde, et alors?» était nommé au Prix IMAGE/in de l’année, une initiative de l’organisme à but non lucratif ÉquiLibre, qui cherche à diminuer et à prévenir les problèmes reliés au poids et à l’image corporelle au Québec, j’ai d’abord pensé à vous. Parce que sans vous, ce blogue n’aurait pas la chance de gagner l’une des trois récompenses prestigieuses (Grand prix du public, Prix du jury et Prix des jeunes) attribuées lors d’une soirée le 27 avril prochain. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à voter pour Ronde, et alors? sur votepourleprix.ca et continuer de le faire rayonner encore plus loin, plus haut et plus fort!

À LIRE: Comment Nicolette Mason a changé ma perception de mon corps

Merci encore pour tout et longue vie à notre relation saine… et diversifiée!

Joanie

MedaillePrixImageInFinaliste_2016

Joanie Pietracupa et son blogue Ronde, et alors? sont nominés au prix IMAGE/in. Elle a besoin de vos votes: http://www.votepourleprix.ca

Suivez Joanie Pietracupa sur Twitter (@theJSpot) et Instagram (@joaniepietracupa).