Mode

Mode : 4 idées pour acheter ses vêtements avec stratégie

On a parfois besoin d’un petit rappel à l’ordre avant de se lancer dans une virée shopping. Pour éviter de chauffer à blanc la carte de crédit et, aussi, de faire mal à notre planète.

L’industrie de la mode est l’une des principales responsables des émissions de gaz à effet de serre. On a beau tenter de limiter l’impact qu’on a sur l’environnement – en prenant soin de ses vêtements et en modérant ses achats –, il arrive tôt ou tard un moment où on a besoin de remplacer une pièce de notre garde-robe. Voici quatre conseils à garder en tête la prochaine fois qu’on visite une boutique… en personne ou en ligne !

1. Identifier ses (vrais) besoins

Avant de magasiner, Alyssa Beltempo, styliste et influenceuse d’Ottawa, prend le temps de repérer les lacunes dans son placard et ses tiroirs. Cela lui évite de se laisser tenter par ce qu’elle possède déjà. Elle recommande de dresser une liste des achats nécessaires, mais inscrit aussi des choses qui lui font envie. Il n’y a rien de mal à rêver, fait-elle remarquer.

On doit aussi considérer la durée de vie du vêtement ou de l’accessoire convoités. Plutôt que de tomber sans réfléchir dans le piège de la tendance du moment, il faut se demander si on portera longtemps son coup de cœur.

2. Tenir compte de sa réalité

Une erreur fréquente est d’acheter une pièce en ne tenant compte que de son apparence, plutôt que d’étudier les possibilités d’agencements avec ce qu’on a déjà. « Demandez-vous si vous pouvez créer au moins trois à cinq nouveaux looks avec votre future acquisition », dit Alyssa Beltempo.

Le budget est aussi un facteur de décision. Cela vaut la peine d’épargner des sous pour se procurer des articles qui reflètent son style et ses valeurs.

3. Miser sur la qualité

D’abord, porter son attention sur le tissu. Dans le meilleur des mondes, une composition faite de fibres naturelles comme le coton, le lin et la laine est préférable. Dans le cas de mélanges, on recherche un pourcentage de 75 % ou plus du même matériau.

On scrute aussi la construction du vêtement. Est-il robuste au toucher ? Les poches et les boutons sont-ils renforcés ? La « quincaillerie » (zips, rivets, œillets, boucles de ceinture) est-elle solide ? Les coutures intérieures sont-elles nettes ? Ce sont des signes d’un vêtement de bonne qualité, qui résistera à l’épreuve du temps.

4. Acheter des pièces d’occasion

Les plateformes de revente en ligne, notamment Facebook Marketplace, Depop, Poshmark et Vinted, sont d’excellentes ressources pour dénicher des pièces vintage. Elles permettent de filtrer par tailles, styles, époques, couleurs, etc. Mais encore là, attention de s’en tenir à sa liste de besoins. « Il est facile de s’emballer et d’acheter sous l’impulsion du moment. La surconsommation reste de la surconsommation, même si ce sont des vêtements d’occasion », conclut Alyssa Beltempo.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !

DÉPOSÉ SOUS: