Alimentation

L’avocat: un engouement mérité?

Populaire au resto comme sur les réseaux sociaux, l’avocat aurait toutes les qualités du monde. Délicieux, d’accord. Mais pour le reste? La réponse des experts.

Avocats

Photo: iStock.com / barmalini

Il n’est ni sucré ni juteux, mais sa chair onctueuse d’un vert tendre a la cote (très photogénique sur Instagram!). Ces dernières années, l’avocat est le fruit dont la consommation a le plus augmenté au Québec, selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Un aliment étiqueté à la fois santé et convivial, ça ne court pas les allées…

L’avocat contribue-t-il à prévenir les troubles cardiovasculaires?
Oui, s’il remplace des aliments transformés pleins de gras trans, répond la nutritionniste Stéphanie Côté. Avec les olives, il est le seul fruit à contenir du gras: des lipides mono-insaturés, les «bons» gras. L’avocat est aussi très riche en potassium, un élément minéral qui protège contre la calcification et le durcissement des artères, selon une étude publiée en 2017 par des chercheurs de l’Université de l’Alabama. «En consommer est une action parmi d’autres pour prendre soin de son cœur. Mais avoir une bonne hygiène de vie et maintenir un poids santé sont beaucoup plus utiles que de manger de l’avocat», nuance-t-elle.

L’avocat aide-t-il à perdre du poids?
Non, car il est très calorique. En revanche, il a l’avantage d’être rassasiant. «Il prévient les fringales et remplit mieux qu’un petit café glacé», note Stéphanie Côté. Sa haute teneur en fibres (environ 7 g pour un demi-avocat) est par ailleurs un atout incontestable pour faciliter la digestion et le transit, en plus de ravir les bactéries intestinales, qui sont en partie responsables de l’efficacité de notre système immunitaire.

L’avocat est-il riche en vitamines et minéraux?
Il contient les vitamines K, B, C et E en abondance et renferme aussi des minéraux indispensables: le potassium, le cuivre, le phosphore, le manganèse, le fer et le zinc. «Il constitue également une bonne source de folates, dont l’apport est recommandé aux femmes enceintes ou à celles qui souhaitent le devenir, mais pas au point de remplacer les suppléments», précise Karine Gravel, docteure en nutrition.

Les noyaux d’avocat broyés peuvent-ils soigner le cancer?
Pas du tout. «Des sites pseudo-scientifiques ont créé un buzz autour du noyau d’avocat, mais ce dernier n’a aucune valeur nutritive», prévient Karine Gravel. Pire, il contient une toxine, le glycoside cyanogène, qui protège la plante contre les agressions et se transforme en cyanure. « Le noyau n’est pas comestible, un point c’est tout», tranche-t-elle.

En conclusion, l’avocat est-il un «super-aliment»?
«L’avocat possède plein de qualités, mais il n’est pas meilleur que n’importe quel autre fruit ou légume», conclut Stéphanie Côté. Le principe à retenir: intégrer l’avocat dans ses menus apporte de la diversité, ce qui est toujours bon, mais ne contrebalance pas les effets d’une mauvaise alimentation. «De plus, il s’agit d’un fruit exotique et sa popularité a des impacts négatifs sur l’environnement. Cela donne à réfléchir», soulève Karine Gravel. Au Mexique, la surface des plantations d’avocatiers a en effet presque quadruplé dans les 30 dernières années, ce qui a pour conséquence la perte de milliers d’hectares de forêt, selon le ministère de l’Agriculture mexicain et des chercheurs de l’Université San Nicolás de Hidalgo dans l’État du Michoacán.