Alimentation

Végé ne rime pas avec santé

Manger végé, une panacée? Pas vraiment.

Une alimentation végétalienne réduit les risques de troubles cardiovasculaires, mais seulement si elle est constituée d’aliments sains, démontre une étude menée auprès de 2 000 Grecs durant une décennie. Même s’ils avaient diminué leur consommation de produits d’origine animale, ceux qui ont continué de manger des sucreries, des farines raffinées et des boissons sucrées n’ont pas vu de bénéfices pour la santé de leur cœur par rapport à ceux qui n’avaient rien changé à leur menu. Réduire (sans même éliminer complètement) l’apport quotidien de fromage, viande et œufs diminue pourtant bel et bien le risque de souffrir de maladies cardiaques de 25% pour les hommes et de 11% pour les femmes, ont observé les chercheurs de l’Université Harokopio, à Athènes. À condition d’ajouter des légumes dans notre assiette… et de dire adieu aux sucreries.

Sources: Science Daily et American College of Cardiology

Note de l’équipe

Vous avez apprécié la lecture de ce reportage? C’est ce que nous souhaitons. L’équipe de Châtelaine travaille sans relâche pour créer des articles fouillés et pertinents pour vous informer et vous divertir.

Mais l’information n’est pas gratuite.

Nous vous encourageons à vous abonner à Châtelaine, si vous pouvez vous l’offrir. Une promotion fort alléchante est en cours en ce moment: 6 numéros pour 6 $. Votre abonnement nous permettra de continuer à vous proposer du contenu de qualité. Un grand merci!