Couple: la communication, importante jusque sous la couette

La communication est l’ingrédient essentiel d’une relation de couple harmonieuse, c’est bien connu. Mais ose-t-on vraiment s’exprimer sur ses désirs au lit? Comment faire savoir ce qui nous plaît (ou pas) pendant une relation sexuelle? Léa Séguin, chercheuse en sexologie et doctorante à l’UQÀM, s’intéresse à ces questions. Dans le cadre de son projet de recherche, elle a mené des entrevues avec une trentaine de personnes.

 
Photo: iStock.com/Fizkes

Comment les amants communiquent-ils pendant qu’ils font l’amour?

La plupart du temps, de façon non verbale. La majorité des gens ne se sentent pas très à l’aise de parler pendant une relation sexuelle. Ils préfèrent exprimer leur plaisir ou leur ennui par des gestes, des sons, leur respiration. Ils recourent aux mots surtout quand ils ressentent un inconfort, de la douleur, ou bien quand les messages non verbaux n’ont pas été bien compris après quelques tentatives.

Pourquoi évite-t-on autant les mots?

Même si tout le monde s’entend sur l’importance de communiquer, la plupart des participants estimaient que parler casse l’ambiance du moment. La communication non verbale est considérée comme plus naturelle ou érotique. Cette perception vient peut-être de l’absence d’exemples d’échange de paroles pendant le sexe dans notre paysage culturel. On n’en voit jamais, dans les films ou les séries, ce qui fait qu’on n’a aucun mode d’emploi.

Comment bien communiquer, alors?

Il ne faut pas avoir peur. Si nous le faisons en prenant soin de ne pas blesser notre partenaire, en nous préoccupant de ses émotions et en ne le blâmant pas, notre intervention sera le plus souvent bien accueillie.

Le plus important, dans la communication sexuelle, c’est…

L’honnêteté et la transparence. Là-dessus, les répondants étaient unanimes: apprendre que son partenaire n’a pas été authentique, en acceptant une relation alors que l’envie n’y était pas ou en feignant le plaisir, ça brise la connexion. Simuler l’orgasme est perçu comme un manque de franchise. Même s’il s’agit de communication non verbale, cela reste un mensonge.

Y a-t-il une différence entre hommes et femmes?

Dans mon étude, les femmes ont parlé de l’importance d’avoir un partenaire à l’écoute, réceptif, affectueux, compréhensif. Cet aspect a peu été soulevé par les hommes. Pour les deux sexes, toutefois, la durée et la stabilité de la relation sont des éléments déterminants. Quand on se connaît, la communication est plus fluide.

À lire aussi: Améliorer sa vie sexuelle grâce à la pleine conscience? Sans blague!

Impossible d'ajouter des commentaires.