Couple et sexualité

Le désir sexuel pendant la grossesse : en avoir ou pas

Certaines ont une libido démente pendant qu’elles sont enceintes, d’autres se désintéressent totalement du sexe… Loin de se maintenir au beau fixe, le désir sexuel pendant la grossesse !

Desir-Sexe-Grossesse

Photo: iStock

« Pendant le premier trimestre de ma grossesse, je me sentais malade et épuisée la plupart du temps, raconte Linda, aujourd’hui maman d’un petit garçon de neuf mois. Mes seins étaient douloureux et je n’avais pas envie qu’on les touche. C’était difficile, parce que ce contact est important pour mon mari quand on fait l’amour. En fait, le plus souvent, je n’avais tout simplement pas de libido. » C’est après avoir franchi le cap des quatre mois que tout a changé pour elle. « À partir du moment où j’ai senti le bébé bouger, c’était comme si j’avais l’impression d’être puissante, et très sexuelle. Ç’a été une période torride entre mon conjoint et moi. »

Normal que le désir sexuel fluctue avec tous les changements que subit le corps pendant la grossesse ! Les trois premiers mois, lorsque les femmes éprouvent des nausées matinales et ressentent une grande fatigue, l’intérêt pour le sexe diminue souvent, bien que l’augmentation de la sensibilité des seins et une circulation sanguine accrue puissent parfois booster la libido. Le désir sexuel peut augmenter au cours du deuxième trimestre – comme ç’a été le cas pour Linda –, mais il n’existe pas de scénario type.

À lire: 3 mythes sur l’entraînement pendant la grossesse

« Chaque grossesse est différente, fait remarquer Antonia, mère de cinq enfants. Pour certaines, j’éprouvais du désir presque jusqu’au moment d’accoucher. Pour d’autres, je me sentais si inconfortable, et j’éprouvais tant de lourdeurs dans la région pelvienne, que je n’avais aucune envie de faire l’amour. »

À mesure que la grossesse progresse, il faut souvent expérimenter pour trouver des positions sexuelles satisfaisantes. Toute pression sur la zone abdominale peut causer de l’inconfort, et la poitrine devient parfois extrêmement sensible. En plus, les femmes se sentent souvent mal à l’aise devant les transformations de leur corps et craignent d’être moins attirantes pendant – et après – la grossesse. « Soyons honnêtes. Mon mari a d’abord été attiré envers moi parce que je lui plaisais physiquement, dit Antonia. Il faut regarder les choses en face : mon corps n’est plus ce qu’il était ! »

À lire: Quoi manger pendant la grossesse ?

C’est parfois l’homme qui éprouve moins d’intérêt pour le sexe pendant la grossesse. Il peut avoir l’impression de déranger le bébé ou ne pas être à l’aise avec les changements physiques de sa conjointe. Cependant, la plupart des hommes continuent d’être attirés par leur partenaire pendant qu’elles sont enceintes. « Mon mari m’a dit qu’il aimait mon corps, raconte Antonia. Il trouve même que mes vergetures sont belles parce qu’elles représentent les bébés que j’ai portés. »

Pouvoir discuter de ses émotions avec son partenaire est primordiale. Si on n’est plus intéressée par le sexe parce qu’on se sent fatiguée ou que notre position sexuelle favorite est devenue inconfortable, il vaut mieux le lui dire. Autrement, il aura peut-être l’impression que c’est lui qu’on ne désire plus. Lors d’un cours prénatal, un futur père – dont le couple avait mis près d’un an à réussir à concevoir – a avoué qu’il avait l’impression d’avoir perdu tout intérêt aux yeux de sa conjointe depuis qu’elle était tombée enceinte. Il a été soulagé d’apprendre que la baisse du désir sexuel était courante chez les femmes, et que ce n’était que passager.

Une version de cet article a d’abord été publiée par Today’s Parent en octobre 2011.