Santé

Gwyneth, la détox et nous

Et si Gwyneth Paltrow avait tort sur toute la ligne?

Photo: La presse canadienne

Photo: La presse canadienne

Sa beauté hypnotise. Peau diaphane, sourire angélique, blondeur juvénile. L’actrice Gwyneth Paltrow n’est pas seulement magnifique. Elle resplendit. Surtout depuis qu’elle s’est convertie en gourou du bien-être – en plus, bien sûr, d’être papesse du bon goût.

Je furète à l’occasion sur son site Goop. Mais, la plupart du temps, ça m’enrage. Il y a là de bonnes adresses, des articles accrocheurs et des recettes vraiment délicieuses (comme dans son livre It’s all good, paru en français cet hiver). Mais on y propose aussi des bijoux et des vêtements vraiment hors de prix. Tiens, aujourd’hui, ce sont des shorts imprimés à 650 $. C’est quoi déjà le salaire moyen ?

gwynethpaltrow-detox-livre

Mettons qu’elle charrie un peu sur «l’inspirationnel». Et pas seulement là-dessus, d’ailleurs. Elle pratique régulièrement des cures de détoxification qui la font se sentir «pure, heureuse et plus légère ». Vraiment? L’universitaire Timothy Caulfield a enquêté sur les prétendus bienfaits du Clean Cleanse (425$, soit dit en passant) dont parle souvent Gwyneth. Il s’est astreint à ce régime spartiate de 21 jours: un shake, matin et soir, et, à midi, un repas « normal » sans produits laitiers, ni gluten, ni œufs, porc ou bœuf. Mais avec des probiotiques pour « restaurer la flore intestinale ». Le chercheur a même fait analyser ses selles avant et après. Résultat: zéro changement, rien, nada.

« Il n’y a pas de preuves que les produits et les diètes commercialisés par l’industrie de la détox – que ce soient des jus, des suppléments ou autres – contribuent à nettoyer le corps de ses toxines, de ses parasites ou d’un mauvais karma […]. Aucune étude scientifique ne corrobore les théories sur lesquelles se base cette imposante industrie », écrit le directeur de recherche du Health Law and Science Policy Group de l’Université de l’Alberta dans l’ouvrage intitulé Is Gwyneth Paltrow Wrong About Everything?

Voilà pourquoi les entreprises qui font dans le nettoyage du foie ou du côlon – un marché de plusieurs milliards de dollars – ont besoin du joli minois de célébrités pour nous vendre leur salade.

Pour écrire à Johanne Lauzon: Johanne.Lauzon@chatelaine.rogers.com

Pour réagir sur Twitter: @joa_lauzon