Santé

Le sexe pour gagner du temps sur la ménopause

Et s’il y avait un moyen de repousser les bouffées de chaleur et autres désagréments de la ménopause? La solution pourrait bien être toute simple: le sexe!

En se basant sur les données de près de 3 000 femmes de 42 à 52 ans suivies pendant une décennie, des chercheurs américains ont étudié l’âge de survenue de leur ménopause en lien avec leurs habitudes sexuelles au cours des six mois précédant l’interview. Celles qui avaient des activités sexuelles (y compris en solo) au moins une fois par semaine étaient plus susceptibles d’avoir commencé leur ménopause plus tard que les participantes rapportant une fréquence d’une fois par mois ou moins. Comment expliquer cela? Selon les auteurs de l’étude, l’activité sexuelle enverrait au corps le signal qu’une grossesse pourrait bientôt survenir. En réponse à ce signal, le corps retarderait pour un temps l’arrêt de l’ovulation. Les chercheurs n’ont pas pu établir de lien de cause à effet direct. Même si la ménopause est un processus entièrement biologique régi en grande partie par la génétique, il reste que le comportement et les habitudes de vie, comme le tabagisme, ou le statut socioéconomique expliqueraient pour moitié la variation de l’âge de survenue dans la population.

Source: Royal Society Open Science